Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Interdiction du voile dans l’espace public : Nicolas Sarkozy y songe

Rédigé par Saphirnews | Mercredi 5 Octobre 2016



Doucement... mais surement ? Les collaborateurs du candidat à la primaire Les Républicains en vue de l’élection présidentielle seraient en train de préparer un texte de loi qui interdirait le port du voile dans la rue, selon des informations révélées par L’Obs. Guillaume Larrivé, député de l’Yonne et coordinateur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy, serait en charge de cette tâche délicate.

Pour lui, il s’agirait d’une « interdiction des emblèmes, insignes, uniformes manifestant ostensiblement dans l’espace public l’adhésion à une idéologie revendiquant l’inégalité entre les hommes et les femmes ». L’équipe de Nicolas Sarkozy ne souhaite pas, à l’image d’une proposition du Front National, bannir tout signe religieux de l’espace public car cela interdirait de facto le port de la kippa ou de la soutane.

Le journal Marianne soutient que Guillaume Larrivé pourrait, afin de parvenir à ses fins, s’appuyer sur la jurisprudence d’un arrêté communal datant de 1991 et qui interdit les lancers de nain. Cette année-là, une boîte de nuit en Essonne avait été interdite d’organiser un spectacle de lancer de nains car il portait atteinte à la dignité humaine. En 2014, Manuel Valls alors ministre de l’Intérieur, avait exhumé cet arrêté pour interdire les spectacles de Dieudonné.

Dans ses déclarations publiques, Nicolas Sarkozy continue cependant de rester ambigu sur le sujet. Invité de la matinale de Radio Classique mercredi 5 octobre, à la question « Êtes-vous en train de concocter une interdiction du voile ? », il répond : « Oui, nous avons une identité nationale, un mode de vie. En France, je ne veux pas qu’il y ait à la piscine des horaires pour les femmes et des horaires pour les hommes, des médecins pour les femmes et des médecins pour les hommes, qu’il y ait des femmes enfermées dans des burkinis tandis que les hommes sont en maillot de bain. »

L’ancien président de la République ajoute que dans certains pays « les femmes n’ont pas le droit de conduire » et que « sur le territoire de la République française on n'accepte pas ça. Si nous devions accepter et bien, dans 10 ans, il n’y aura plus une jeune fille de la communauté maghrébine qui pourra être sans voile car, à ce moment-là, elle sera pointée du doigt ». Une fausse prédiction pour espérer créer de vraies fantasmes sur la supposée islamisation de la France, une théorie que Nicolas Sarkozy entend bien malheureusement promouvoir.






Loading











Recevez le meilleur de l'actu