Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Injure raciale : Hortefeux ne veut pas payer le prix d'une Rolex d'occasion et fait appel

Rédigé par La Rédaction | Samedi 5 Juin 2010



Le ministre de l’Intérieur n’accepte pas la condamnation de la bagatelle de 750 euros d'amende principale et de 2 000 euros de dommages et intérêts qu’il vient de recevoir du tribunal correctionnel de Paris, ce vendredi 4 juin, pour des propos tenus en septembre dernier au sujet d’un jeune militant UMP d’origine arabe.

Répondant à une sympathisante qui le lui présentait comme le « petit Arabe », il avait déclaré : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. » Filmée par des journalistes puis mise en ligne, la scène avait provoqué un tollé. Brice Hortefeux avait alors exprimé ses « regrets » et assuré qu’il parlait non pas des Arabes mais des Auvergnats, habitants de la région dont il est originaire. Bien sûr tous ses partisans et son camp politique ont bien voulu croire à la sincérité de notre ministre.

Mais des irréductibles n'entendent pas jouer les dupes. Peu convaincu par cette explication, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) l’avait poursuivi en justice pour injures publiques à caractère racial. Les juges, eux aussi, ont estimé lors du procès que ces paroles stigmatisaient les personnes d'origine arabe, « présentées négativement du seul fait de leur origine ». Trop cher l'amende, à peine équivalente à la moitié d'une Rolex d'occasion. Le ministre a fait appel immédiatement après le verdict. il en va de son honneur.


Lire aussi :
Accusé de racisme, Hortefeux tente de se réhabiliter
Brice Hortefeux décoré par l'UPJF pour sa lutte contre le racisme
Hortefeux jugé au tribunal pour ses propos racistes





Loading












Recevez le meilleur de l'actu