Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Inde : un intouchable hostile aux musulmans élu à la présidence

Rédigé par | Jeudi 20 Juillet 2017



Inde : un intouchable hostile aux musulmans élu à la présidence
Les parlementaires indiens ont choisi, lundi 17 juillet, le nouveau et 14e président du pays. Les résultats ont été dévoilés ce jeudi 20 juillet : a été élu Ram Nath Kovind, 71 ans, issu de la communauté des dalits, autrement dit des intouchables, pour succéder à Pranab Mukherjee. Son rival, Meira Kumar, est lui aussi un intouchable mais ne faisait pas figure de grand favori. Dans les deux cas, l'élection d'un membre de cette caste est exceptionnel à défaut d'être une première. Kocheril Raman Narayanan a en effet été le premier intouchable à accéder à la présidence indienne en 1997.

Les dalits font figure de caste sociale marginalisée dans le pays et assignée à des tâches subalternes. Mais le poids démographique de cette population a rendu sa participation à la vie politique incontournable. Avec 200 millions de personnes, ils représentent 16 % de la population indienne.

Une hostilité nourrie contre les musulmans

Ram Nath Kovind était le candidat désigné par le Bharatia Janata Party (BJP), mouvement nationaliste hindou qui détient actuellement 48,6 % des suffrages à l’assemblée. Le BJP est aussi le parti du Premier ministre Narendra Modi, qui s’est distingué par des prises de positions islamophobes. « Je suis sûre que Shri Ram Nath Kovind sera un président exceptionnel et continuera d’être une voix forte pour les pauvres, les opprimés et les exclus », tweetait-il le 19 juin dernier.

Selon les observateurs, le BJP, qui s’appuie d’habitude sur l’assise électorale des plus hautes castes indiennes, s’est tourné vers les dalits pour renforcer son pouvoir. Très hostile envers la population musulmane, qui représente 14 % des habitants d’Inde, il s’est tourné vers la caste des dalits hindous pour s’assurer une victoire aux prochaines élections que les musulmans ne sont pas enclins à lui accorder.

Ram Nath Kovind, née dans l'Etat de l'Uttar Pradesh, est membre du mouvement depuis 1991 et élu gouverneur du Bihar en 2015. Il a fait ses classes au sein du Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), une organisation paramilitaire d’extrême droite tout comme Narendra Modi. Le RSS est notamment décrié pour ses incitations à la haine contre les musulmans et les chrétiens.

Le président élu a qu’un pouvoir symbolique et honorifique en Inde. Il est le gardien de la Constitution mais peut prendre les rênes du pays en cas de troubles politiques majeurs. Le rôle de Ram Nath Kovind sera principalement d’apporter un soutien à Narendra Modi et le BJP lors des élections législatives de 2019.

Mise à jour mardi 25 juillet : Ram Nath Kovind a prêté serment en tant que 14e président de la République indienne, devenant ainsi le second intouchables à occuper cette haute fonction.

Lire aussi :
Inde : le culte des vaches à l’origine d'une dramatique montée des violences islamophobes
#BlackEid en Inde : un brassard noir contre l’islamophobie après la mort d’un ado
En Inde, la reconstruction d'une mosquée rendue possible grâce à un temple hindou
Inde : un appel à stériliser les musulmans et les chrétiens inquiète
Inde : privés de mariage, un hindou et une musulmane se tranchent la gorge





Loading














Recevez le meilleur de l'actu