Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Inde : 24 auteurs du massacre de musulmans au Gujarat condamnés

Rédigé par Saphirnews | Vendredi 3 Juin 2016



La Cour suprême d'Inde.
La Cour suprême d'Inde.
La cour spéciale d’Ahmedabad, dans le Gujarat, a condamné, jeudi 2 juin, 24 personnes accusées d’avoir participé au massacre de musulmans à Gujarat en 2002. Onze d’entre elles ont été reconnus coupable d’avoir assassiné à coups de haches et d'avoir brûlé 69 musulmans qui s’étaient réfugiés dans une résidence de la ville d’Ahmenabad pour échapper aux violences. Trente-six individus ont été acquittés faute de preuves. Les peines devraient être connues lundi 6 juin. Ils risquent la prison à vie.

Sept ans après le début du procès, c’est un soulagement pour Zakia Jafria, dont le mari a été tué pendant le massacre : « Je suis heureuse car 24 accusés ont été reconnus coupables mais je suis triste car 36 autres ont été acquittés. C’est une justice partielle mais je me battrai jusqu’au bout. »

Les émeutes de Gujarat ont été déclenchées en février 2002, après la mort de 59 pèlerins hindous dans l’incendie d’un train. Des groupes d’extrémistes hindous ont désigné les musulmans comme responsables de l’incendie et ont alors déferlé dans des quartiers musulmans. Cet épisode constitue l’une des pires manifestations de violence interreligieuse en Inde depuis l’indépendance.

Le Premier ministre indien, Narendra Modi, dirigeait à cette époque l’Etat du Gujurat. Son manque de réaction face au déchainement de violence lui a valu de comparaitre en justice mais la Cour suprême l’a exempté de toute responsabilité en 2012. Parmi les 36 personnes acquittées, on retrouve un inspecteur de police et l’un des principaux responsables locaux du Parti du peuple indien (BJP), mouvement actuellement au pouvoir à New Delhi. La justice a rejeté l’accusation de crime prémédité et accrédité la thèse d’un soulèvement spontané.

Mise à jour vendredi 17 juin : Onze des 24 personnes ont été condamnés à la prison à perpétuité pour leur participation au massacre. Douze accusés ont été condamnées à sept ans de prison tandis qu'un autre a été condamné à 10 ans de prison.

Lire aussi :
Inde : les musulmans inquiets après la victoire des nationalistes
Le Gujarat, haut lieu de l’islam indien
Inde : la vie des vaches plus sacrée que celle de musulmans




Loading














Recevez le meilleur de l'actu