Connectez-vous S'inscrire






Monde

Humanitaire: un 'bateau pour le Liban'

| Samedi 12 Août 2006

Un "bateau pour le Liban" qui achemine de l’aide humanitaire d’urgence a quitté Marseille vendredi 11 août. A son bord, un chargement de près de 2.000 tonnes d'aide humanitaire destinée aux victimes civiles du conflit entre Israël et le Hezbollah.



Le « Cap Camarat » quitte Marseille

Vendredi, le « Cap Camarat », bateau de solidarité avec le Liban, a quitté Marseille avec un chargement de près de 2 000 tonnes soit 347 conteneurs d'aide humanitaire destinée aux victimes civiles du conflit entre Israël et le Hezbollah.

Le bateau qui devrait rallier Beyrouth, transporte notamment l'aide fournie par le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF), le Programme alimentaire mondial, le Haut comité aux réfugiés de l'ONU, plusieurs organisations humanitaires (Médecins du Monde, le Secours populaire...) ainsi que plusieurs pays européens.

Selon le Secours populaire français, qui a récolté 80 tonnes de matériel de première urgence, l'aide humanitaire devrait ensuite être acheminée, probablement par voie maritime, vers les régions de Saïda et de Tyr, au sud du Liban.

"La traversée est prévue sur six jours. La marchandise embarquée est de nature très diverse avec des denrées alimentaires, des médicaments, des tentes, des couvertures ou encore une demi-douzaine d'ambulances", a expliqué un représentant de la CMA-CGM, société qui met à disposition du gouvernement français, à titre gracieux, ce porte-conteneur.

Appel au respect du droit humanitaire international

Selon le ministre des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, présent lors du chargement du navire, "Au sud, la situation s'aggrave. La destruction du dernier pont sur le fleuve Litani empêche tout convoi terrestre vers la région de Tyr", a-t-il expliqué.

Et a réclamé à cette occasion une "augmentation du nombre de passages sécurisés" et l'arrêt des frappes aériennes israéliennes sur les "infrastructures civiles".

Selon le ministre, les Nations unies ont fait parvenir depuis le début du conflit 19 convois humanitaires, soit 162 camions, aux populations sinistrées.

Avant de se rendre à New York, au siège de l'Onu, pour tenter de parvenir à un accord sur un projet de résolution, le ministre a appelé les parties à "respecter le droit humanitaire international ».

Les chiffres sont insoutenables

"Les chiffres sont insoutenables. Aujourd'hui, le cap du million de déplacés a été dépassé. On dénombre 1.032 tués, dont un tiers d'enfants. C'est plus d'enfants tués dans ce conflit que de militaires", a dit le ministre des Affaires étrangères.

"C'est une grande tristesse que de voir ce pays, qui sort de vingt ans de guerre, replongé dans un nouveau conflit", a confié pour sa part Jacques Saadé, le fondateur de la CMA-CGM.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu