Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Guéant durcit le ton contre l'islam radical

Rédigé par La Rédaction | Lundi 23 Janvier 2012



Mohammed Hammami, imam d’origine tunisienne, officiant à la mosquée tabligh Omar du 11e arrondissement de Paris, risque l’expulsion. Le prêcheur de 76 ans, se voit notamment reprocher des positions antisémites et contraires « aux valeurs de la République ».

La commission d’expulsion devrait rendre son avis d’ici un mois. L’imam a désormais 10 jours pour présenter ses arguments de défense. La procédure, lancée par le ministère de l’Intérieur, pourrait aboutir à l’expulsion de M. Hammami, qui serait le 35e imam éloigné depuis 2001 de la France.

Le ministre Claude Guéant a complété cette mesure avec une demande officielle de dissolution du groupe Forsane Alizza, « Les cavaliers de la fierté », groupe prônant « une théorie de promotion de la lutte armée pour des motifs religieux », selon les conclusions d’une enquête de police. Autre fait reproché à l’organisation, créée en août 2010, la propagation « d’idées racistes et antisémites » et de vouloir attenter à la « forme républicaine du gouvernement ». Le Conseil des ministres doit maintenant entériné cette décision. Forsane Alizza dispose de 10 jours pour se défendre.

Lire aussi :
Le recteur de la mosquée de Nanterre devant le tribunal
Mosquée et activité culturelle : de la clarté au service du vivre-ensemble ?
CFCM : Moussaoui réélu, Boubakeur honoré, l’UOIF absente




Loading














Recevez le meilleur de l'actu