Connectez-vous S'inscrire






Société

Grande mosquée à Marseille: le conseil municipal adopte le projet

| Mardi 17 Juillet 2007

Après une bataille judiciaire, le Conseil municipal de Marseille a donné hier son feu vert à la construction d'une grande mosquée. Les travaux devraient débuter en décembre prochain sur le terrain des anciens abattoirs de la ville. Le MNR a annoncé sa décision de saisir une nouvelle fois le tribunal administratif.



Le conseil municipal adopte le projet

Lundi, le conseil municipal de Marseille a adopté un projet remanié pour l'implantation d'une grande mosquée, un an après avoir avalisé une première mouture annulée entre-temps par le tribunal administratif.

Le MNR, qui avait saisi le tribunal administratif après le vote du premier projet en juillet 2006, a averti qu'il comptait à nouveau déposer un recours contre ce projet, jugeant que la loi de 1905 sur la laïcité n'était pas respectée. Le sénateur-maire UMP Jean-Claude Gaudin a en revanche réaffirmé sa détermination à le mener à bien, se disant prêt à aller jusqu'en Conseil d'Etat.

"Dans cette ville, et tant que je serai le maire, tout le monde a droit à un lieu de culte significatif", avait-il déclaré la semaine dernière. "La communauté musulmane, forte de 200.000 personnes à Marseille, a droit à un lieu de culte significatif (...), c'est la dignité, le respect des valeurs de la République".

3.000 fidèles

Aux termes de la délibération adoptée lundi, la ville va consentir un bail emphytéotique de 50 ans à l'association La Mosquée de Marseille, moyennant un loyer annuel de 24.000 euros, pour une parcelle de 8.616 m2 dans le quartier Saint-Louis (15e arrondissement) qui a abrité des abattoirs avant de servir au stockage des décors de l'Opéra. La future mosquée devrait accueillir près de 3.000 fidèles et 5.000 lors des grandes fêtes musulmanes.

En juillet 2006, le Conseil municipal avait déjà approuvé une première délibération autorisant la mise à disposition du terrain au profit de l’association. Elle prévoyait un bail emphytéotique de 99 ans et un loyer annuel de 300 euros. Mais le tribunal administratif, saisi par des représentants du FN, du MPF et du MNR, a annulé la décision du Conseil. Il avait jugé que le faible loyer prévu dans le premier projet - 300 euros par mois, avec un bail d'une durée de 99 ans - constituait une subvention illégale, contraire à la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905.

Nous sommes soulagés

"Nous sommes soulagés", a déclaré à l'AFP le président de l'association La Mosquée de Marseille Noureddine Cheikh. "Les travaux pourront commencer à partir de la récupération des clefs du grand local qui sera aménagé en mosquée", prévue début décembre, a-t-il précisé. Ils devraient durer deux ou trois ans "en fonction de l'argent que nous aurons récolté".

L'association, qui dispose actuellement de 700 à 800.000 euros en caisse, prévoit de lever jusqu'à deux ou trois millions d'euros d'ici début décembre.

Outre les dons des musulmans, notamment durant le Ramadan prévu cette année en septembre, et la "zakat" (Troisième pilier de l'Islam, la zakat est un impôt sur la fortune due par tout musulman à partir d'un minimum imposable), l'association table sur des soutiens dans les pays d'origine de nombreux fidèles (Algérie, Maroc, Tunisie). Au total, l'investissement prévu représente quelque 8,6 millions d'euros.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu