Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Georges Ibrahim Abdallah, citoyen d’honneur de Bagnolet

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 12 Décembre 2013



Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, a désigné Georges Ibrahim Abdallah, un des plus anciens prisonniers politiques au monde détenu en France depuis 29 ans, citoyen d’honneur de la ville, a-t-on appris jeudi 12 décembre.

« Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste, a fait partie de la résistance lorsque son pays, le Liban, a été envahi par Israël en 1978. Il est un défenseur acharné de la juste cause palestinienne », a fait savoir la municipalité dirigée par Marc Everbecq (PC) dans une motion votée mercredi 11 décembre. C’est pour « faire grandir l’exigence de sa libération » qu’une telle décision a été prise à la majorité par le conseil municipal, affirme-t-on.

L’ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), engagé auprès du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), est emprisonné en France depuis 1984 pour complicité d'assassinat de deux diplomates américain et israélien, à Paris en 1982. Il a été condamné à perpétuité en 1987 mais est libérable depuis 1999.

Mais la huitième demande de libération du prisonnier, aujourd’hui âgé de 62 ans, lui a été refusée en avril dernier par la Cour de cassation, avec le concours du ministère de l’Intérieur.

Son avocat Jacques Vergès, aujourd’hui décédé, avait alors dénoncé les pressions extérieures visant à garder Georges Ibrahim Abdallah en cellule, Etats-Unis en particulier.

La décision a été saluée par le Groupe des Associations de Bagnolet (GAB) qui a grandement appuyé la demande auprès de la municipalité. Bagnolet rejoint ainsi Calonne-Ricouart et Grenay, deux communes communistes du Pas-de-Calais, dans ce choix de nommer Georges Ibrahim Abdallah citoyen d’honneur.

Lire aussi :
La libération de Georges Ibrahim Abdallah refusée
Georges Ibrahim Abdallah ne sera pas libéré





Loading













Recevez le meilleur de l'actu