Connectez-vous S'inscrire






Archives

Gaza : l'action humanitaire de Jamel Debbouze

Rédigé par Anissa Ammoura | Lundi 26 Janvier 2009

Sur fond de cessez-de-feu fragile, la bande de Gaza compte ses morts et ses blessés par milliers. L'urgence humanitaire continue, si bien que le comédien et humoriste français Jamel Debbouze a décidé de mettre son coeur et son image au profit des victimes. En partenariat avec le Secours Populaire Français et le Secours Islamique, il a lancé l'opération "Un avion pour Gaza" le 15 janvier dernier pour récolter des fonds et aider les civils de Gaza. Matériel médical, générateurs électriques, produits de première nécessité... et médecins font partis des convois aériens.



Gaza : l'action humanitaire de Jamel Debbouze
« C’est juste intolérable de voir autant de gens morts ou sur le point de mourir, des gens dans l’impossibilité de se soigner et de fuir de Gaza. Les frontières terrestres et maritimes sont fermées. Il y a une extrême urgence à soigner la population civile de Gaza » explique le comédien dans une interview accordée le 17 janvier* au site internet suisse Le matin.ch. Lancée le 15 janvier dernier à l’initiative de l’humoriste Jamel Debbouze, l’opération « Un avion pour Gaza » vient en aide aux populations victimes de la guerre dans la bande de Gaza.

Pour mener à bien cette aide humanitaire, Jamel Debbouze a lancé un appel aux dons, en partenariat avec le Secours Populaire Français et le Secours Islamique. Trois avions ont été mis à disposition gratuitement par le gouvernement marocain. L’opération doit permettre essentiellement l’acheminement de matériel médical - achetée par les partenaires- et dont la liste a été établie par le ministère de la santé. En date du 22 janvier, 158 400 euros avaient déjà été récoltés par les deux partenaires, le Secours Islamique et le Secours Populaire Français.

Selon le Secours Islamique, le projet comporte trois étapes. La première étape, d’urgence, prévoit l’envoi de deux avions-cargos à Gaza et d’un avion « destiné à déplacer les blessés graves vers la France pour leur administrer des soins adéquats ». Les évacuations sanitaires seront gérées par l’association humanitaire La Chaine de l’espoir et son créateur, le professeur et cardiologue Alain Deloche. La deuxième étape concerne l’achat de trois ambulances à envoyer sur place et enfin une dernière étape, non définie, concerne l’évaluation des destructions et les projets post-urgence.

Le premier avion devait partir le 23 janvier, avec à son bord, du matériel médical et des médicaments. Selon Ouahid Abassi, directeur Communication et développement du Secours Islamique France, l’avion devait transporter également trois médecins : un anesthésiste, un urgentiste et un chirurgien. Le deuxième avion devrait comporter des « générateurs électriques et des produits de première nécessité ». Son départ est imminent puisqu’il décollera dès qu’il sera rempli.


La position de l’humoriste se veut apolitique dans ce conflit, lequel explique t-il*, doit être « dépassionné ». Sur RTL le 16 janvier, Jamel Debbouze rappelait que la conflit israélo-palestinien était tristement vieux comme le monde « Ce conflit bourdonne dans mes oreilles depuis que j’suis né ! ».

Venu du « milieu associatif », Jamel Debouzze met donc sa notoriété au service des autres, sans avancer une quelconque appartenance ethnique ou même religieuse « Je sollicite toute la nation et tous mes amis, qu’ils soient juifs, moldaves ou iroquois, ce n’est pas le propos (…) Mon but aujourd’hui est de transformer toute cette émotion en argent sonnant et trébuchant pour acheter des médicaments ».

Ouahid Abassi du Secours Islamique France, dont l’organisation aide déjà les victimes de Gaza, salue le geste du "gamin de Trappes" : « A travers son initiative, on sollicite l’ensemble de nos citoyens français. Ce projet est important dans la mobilisation » explique t-il à Saphirnews, avant d’ajouter « Il faut utiliser tous les moyens pour aider les gens dans le besoin ».

Selon les Nations-Unies, le bilan des victimes des 22 jours de guerre est très lourd. Côté palestiniens, on dénombre plus de 1 300 morts, dont une majorité de civils et plus de 5 300 blessés. Côté israéliens, il y aurait 3 civils et 10 soldats tués.


Site de l’opération et dons en ligne : Un avion pour gaza


Voir aussi : Gaza : les ONG humanitaires débordées par l’urgence

*Interview du 17 janvier, www.Le matin.ch .





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu