Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Gaza : 18 collaborateurs avec Israël exécutés en public

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 22 Août 2014



La collaboration avec Israël est punie de mort en Palestine. L’exécution publique de 18 personnes accusées d’avoir fourni des informations à l’ennemi a été constatée, vendredi 22 août, dans l’enclave palestinienne, durement frappée par des raids israéliens. Ces derniers ont dernièrement provoqué la mort cette semaine de trois responsables de la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam.

L’annonce a été faite par la télévision du mouvement palestinien Al-Aqsa TV. Sept hommes ont été tués par balles devant une mosquée, après la prière hebdomadaire du vendredi. Onze autres ont été exécutés près du siège de la police dans le centre-ville de Gaza, selon des témoins et le site Majd, proche du Hamas.

« La résistance n’épargnera aucun collaborateur, tous seront jugés par des tribunaux révolutionnaires et écoperont des peines prévues pour leur crime », a déclaré un haut responsable de la sécurité, cité par Majd.

En principe, toute exécution doit être approuvée par le président palestinien Mahmoud Abbas. Mais le Hamas, qui a déclaré avoir procédé aux exécutions après « une procédure judiciaire », a déclaré avoir renforcé « la lutte sur le terrain contre la collaboration avec l’ennemi qui commet des assassinats », estimant que les assassinats ciblées dont des responsables du mouvement ont été victimes n’ont pu être possibles sans l’aide d’informateurs parmi les Palestiniens.

Lire aussi :
Gaza : « Plutôt mourir que revenir à la situation antérieure »
En direct de Gaza. Suivez les principaux événements et réactions du jour
Gaza : comment Israël gagne la bataille de la communication dans sa guerre contre la Palestine
Les mythes de la propagande israélienne – Mythe n° 2 : « Les civils de Gaza, boucliers humains du Hamas »
Une prière pour les morts de Gaza à la Grande Mosquée de Paris





Loading












Recevez le meilleur de l'actu