Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Fusillade sur les Champs-Elysées : l'UOIF monte au créneau contre Marine Le Pen

Rédigé par | Samedi 22 Avril 2017



Fusillade sur les Champs-Elysées : l'UOIF monte au créneau contre Marine Le Pen
L’Union des organisations islamiques de France (UOIF) est toujours dans le viseur de Marine Le Pen. A l’occasion du 34e Rassemblement annuel des musulmans de France (RAMF), la candidate Front national à la présidentielle avait encore réclamé la dissolution de la fédération musulmane. Une demande qu’elle a réitérée lorsqu’est survenue l’attaque contre des policiers aux Champs-Elysées jeudi 20 avril au soir.

« Il faut s'attaquer à la racine du mal. C'est le fondamentalisme islamiste qui est l'idéologie qui arme ces terroristes », a déclaré Marine Le Pen, fustigeant pêle-mêle « l'UOIF, les mosquées radicales, les associations qui servent de vecteurs à cette idéologie » contre lesquelles « rien n'a été fait depuis dix ans, pas depuis cinq ans ». Des déclarations faites deux jours avant le premier tour de l’élection présidentielle.

La fédération est montée au créneau vendredi 21 avril contre les « déclarations hystériques » de la présidente du FN qui ne cherche, « comme à son habitude, qu’à jouer la peur pour tenter de ratisser des voix ». « Par ses idées et les valeurs qu’elle promeut, l’UOIF constitue un réel rempart contre l’extrémisme et le repli communautaire », indique la fédération, qui dit « se réserver le droit de porter l’affaire en justice ».

Celle qui s'est choisie pour nouveau nom Musulmans de France, qui a rendu « hommage aux forces de l’ordre » après l'attentat, juge que les déclarations de Marine Le Pen « confortent Daesh dans son discours sur une France qui rejetterait ses enfants de confession musulmane ».

Lire aussi :
Fusillade sur les Champs-Elysées : l'étrange revendication de Daesh sème le doute
Du droit au devoir de voter, ces organisations musulmanes qui militent contre l'abstention
RAMF 2017 : de l'indécision à l'abstention, le dilemme des musulmans à la présidentielle
Toulouse, Daesh, Joué-les-Tours… L’UOIF, bouc émissaire du Front national





Loading













Recevez le meilleur de l'actu