Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Football : top départ de la CAN 2010 dimanche

Rédigé par Leïla Belghiti | Jeudi 7 Janvier 2010

C'est un début d'année sportif qui s'annonce pour l'Angola qui accueille pour la première fois la Coupe d'Afrique des nations 2010 jusqu'au 31 janvier. L'occasion pour certaines équipes de bien s'entraîner avant le Mondial.



Football : top départ de la CAN 2010 dimanche
C'est donc dans le Sud-Ouest de l'Afrique, au pays de Dos Santos, que seize équipes ont pris rendez-vous pour se disputer le titre continental. D'année en année, c'est un intérêt croissant qui se révèle pour le jeu africain et ils seront des milliers dans les quatre coins du monde à suivre scrupuleusement la CAN (Coupe d'Afrique des nations) 2010, pour sa 27e édition.

L'Égypte, la Côte d'Ivoire et le Cameroun sont portés favoris par les spécialistes du ballon rond. Parmi les supporters, de l'accro au foot au patriotique chevronné, chacun y va de ses propres prévisions, se mettant, pour un temps, dans la peau d'un Thierry Roland ou d'un Saccomano.


Saphirnews a pris la température chez quelques-uns des supporters de la CAN...

Pour Ali, 35 ans, consultant fonctionnel, « le football africain a beaucoup progressé, la plupart des équipes se valent et il n'y a donc plus de petites équipes ». Français d'origine algérienne, il place naturellement l'Algérie en tête de classement. « One, two, three, viva l'Algérie ! », clame-t-il, tandis que « l’Égypte, la Tunisie, le Mali et le Nigéria seront les outsiders de cette compétition ». « Tous unis au Maghreb United, mais comme la Tunisie est trop loin du Maroc, alors ils doivent soutenir l'Algérie ! », conclut-il.

Alassan, étudiant en journalisme, se déclare « accro de la CAN ». Il suit les matchs depuis 1994 et dit ne pas soutenir une équipe en particulier, mais « pour être honnête » − tout de même ! − « j'aimerai bien voir la Côte d'Ivoire remporter cette CAN parce qu'elle le mérite », « c'est l'une des seules équipes africaines qui a vraiment toutes les qualités pour avoir un parcours correct », ajoute-t-il.
« L'Égypte reste l'équipe africaine la plus collective, mais dès qu'ils sortent de chez eux, c'est une catastrophe », se plaît-il à analyser. Il suivra les premiers matchs sur son petit écran, avant de rejoindre le café du coin au quart de finale. « La CAN, c'est une ambiance de malade ! »

23 ans, d'origine guinéenne, Sylla est déçu de ne pas voir son équipe jouer. Mais ce n'est pas pour autant qu'il n'aura pas les yeux rivés sur l'écran, lui qui suit passionnément tous les matchs depuis son enfance, car après tout, « c'est la Coupe d'Afrique ! »
Ses équipes favorites ? Le Cameroun, « pour sa capacité d'adaptation à l'adversaire »,
et l'Égypte « pour son esprit collectif et sa technique ». Comme la centaine d'étudiants africains du campus, il vibrera avec le ballon rond dans la salle des télés de sa résidence universitaire. Les paris sont lancés.

Le foot rassemble et solidarise

D'après un sondage effectué par le cabinet Solis France, la communauté maghrébine de France soutiendrait massivement l'équipe... d'Algérie, à 82,9 %. Solidarité ? Un phénomène notable surtout lorsque l'on sait l'animosité entre Algériens et Marocains sur la question du Sahara. En effet, les Marocains, qui n'ont pas d'équipe qualifiée pour la CAN, soutiennent massivement l'équipe de leur voisin le plus proche, avant de soutenir la Tunisie.

Les profiteurs

Si la CAN intéresse les amateurs et professionnels du foot, elle n'intéresse pas moins les barmans, cafés, salons de thés, snacks et autres lieux de rassemblement, mettant à disposition de leur clientèle les grands écrans pour les retransmissions de matchs en direct. L'ambiance foot à nulle autre pareille : une occasion de multiplier considérablement leurs chiffres d'affaires...

En revanche, malgré les efforts de certaines féministes, à quelques exceptions près, le football intéresse toujours peu ou prou les filles...


Lire aussi :
Info ou intox : Zidane à Gaza ! Trop beau pour être vrai
Turquie - Arménie : le match de la réconciliation ?
Homophobie footballistique ? Polémique au Créteil Bébel
Salif Keïta donne son nom au nouveau stade de Cergy
Sport et Ramadan : « Oui, mais non », un sacré dilemme
Ronaldo bientôt en Palestine, pas en Israël
Le Maghreb à fond derrière le Pape de l’OM
Une danoise voilée dans l’équipe nationale de football
Je commence à aimer Zidane




Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu