Connectez-vous S'inscrire






Monde

États-Unis : les musulmans appelés à se faire recenser

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 19 Février 2010

La grande campagne de recensement 2010 aux États-Unis est fixée pour mars. Dans ce cadre, plusieurs organisations islamo-américaines, dont le Council on American-Islamic Relations (CAIR) et Islamic Relief USA (Secours islamique États-Unis), ont d'ores et déjà noué des partenariats avec le Bureau de recensement afin de sensibiliser les musulmans sur l’importance à se faire recenser.



États-Unis : les musulmans appelés à se faire recenser
Dix questions en dix minutes et l'affaire est réglée pour Barack Obama, qui a diffusé cette semaine une vidéo invitant le peuple américain à se faire recenser. Au pays de l'Oncle Sam, cela est un acte obligatoire, requis par la Constitution tous les dix ans, pour tout résident américain, qu’il ait ou non la nationalité.

Au dernier recensement de 2000, les États-Unis comptaient près de 281 millions d’habitants. Depuis, la population américaine a dépassé les 300 millions. Impliquées à présent pour le « Census 2010 », les organisations musulmanes du pays incitent les membres de la communauté à accomplir ce devoir « civique ».

« On nous a demandé d'aider à apaiser la défiance en disséminant des informations sur le recensement, à savoir : en quoi consiste-il, à quelles fins les renseignements fournis seront-ils utilisés ? », a déclaré la directrice des affaires publiques d’Islamic Relief, Christina Tobias-Nahi. « Nous voulons montrer que les données rassemblées lors du recensement apporteront des services aux collectivités : éducation, santé et autres services », a-t-elle ajouté.

Disposant de larges réseaux de bénévoles prêts à apporter leur aide, ces organisations sont une aubaine pour l’État, soucieux que cette campagne aboutisse à une cartographie démographique la plus précise possible. « Ces organismes du gouvernement et du secteur privé connaissent mieux les conditions et les circonstances locales (…) et ont les relations nécessaires avec les collectivités locales pour mobiliser ces dernières et les encourager à y participer », selon le Bureau de recensement 2010, dont les propos sont rapportés par le site officiel du gouvernement américain.

Favorables aux statistiques religieuses

Plus encore, le directeur exécutif du CAIR, Razi Hashmi, fait le vœu que les questions relatives à la religion, inexistantes jusqu’ici dans les fiches de recensement, apparaissent. « Je pense, comme c'est le cas pour tous les Américains, qu'il est important d'avoir un recensement exact et une analyse de la population de notre pays, et cela pour des raisons diverses qui n'ont rien à voir avec la religion », estime-t-il.

Pour le moment, seules les statistiques d’ordre ethnique sont autorisées aux États-Unis. Le référentiel ethno-racial permet à chaque personne qui se font recenser de choisir la catégorie « raciale » qui leur correspond : « Noirs ou Afro-Américains », « Asiatique » ou encore « Blancs » pour toute personne d’origine européenne, nord-africaine ou moyen-orientale. Le recensement ethnique n'a décidément rien de controversé outre-Atlantique.


Lire aussi :
Ethniciser les statistiques, la nouvelle arme contre les discriminations ?
L’intégration réussie des Américains musulmans





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu