Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Environnement: les Français de plus en plus mobilisés

| Mardi 30 Janvier 2007



La protection de l'environnement tient une place de plus en plus importante dans le coeur des Français. Ainsi, près de sept ménages sur dix trient leurs déchets quand ils en ont la possibilité, selon une étude publiée mardi par l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

En revanche, moins d'un ménage sur deux consent à faire un effort financier pour acheter de l'électroménager consommant moins d'énergie. Ceux qui font le plus d'efforts dans ce domaine sont les ménages les plus aisés, qui s'équipent plus et utilisent davantage leurs appareils que les ménages moins favorisés.

En 2005, 72% des ménages triaient leurs piles, soit 2,5 fois plus de personnes qu'en 1998. Le tri du papier est également un exercice pratiqué par deux fois plus de ménages qu'il y a sept ans, alors que le tri du verre était déjà très répandu en 1998.

Cette évolution est largement due à la généralisation des facilités de collecte, note l'INSEE, en remarquant qu'entre 1998 et 2005, la part des ménages disposant d'une collecte sélective à domicile a presque triplé, passant de 23% à 61%.

La part des ménages qui disent disposer d'un collecteur de vieux papiers près de chez eux a également fortement augmenté.

Or, quand il y a collecte sélective, presque neuf ménages sur dix affirment qu'ils pratiquent systématiquement le tri. Quand elle est absente, ils ne sont plus que 60% à le faire. A noter aussi qu'on trie plus en maison individuelle qu'en appartement.

Par ailleurs, 60% des habitants des régions rurales ou périurbaines prennent leur voiture pour aller travailler ou étudier. Ils justifient leur choix par l'absence de transports en commun et par le confort.

En particulier, quand le trajet vers le lieu de travail est long (plus de 20km), 49% des personnes privilégiant la voiture invoquent le manque de transports en commun. Quand le trajet est inférieur à 2km, les personnes interrogées justifient l'utilisation de leur voiture par le besoin de se déplacer pour des activités extraprofessionnelles et pour des raisons de confort.




Loading












Recevez le meilleur de l'actu