Connectez-vous S'inscrire






Conso

Énergies renouvelables : du solaire au quotidien

Rédigé par Catherine Guenach | Mercredi 17 Mai 2017

Vous ne connaissiez que les panneaux solaires pour adopter des habitudes écoresponsables ? En fait, quantité de gadgets solaires existent pour notre vie de tous les jours et peuvent parfois devenir indispensables.



En France, en 2016, les énergies renouvelables ne représentent que 17,2 % de la production d’énergie en France et seul 1,4 % est issu de l’énergie solaire. L’électricité photovoltaïque a un prix de revient très compétitif par rapport aux autres sources d’énergie traditionnelles ou renouvelables.

Le « 100 % renouvelable » est-il une utopie ? Pas pour l’association NégaWatt qui a fixé cet objectif pour 2050. Pour elle, il faut réduire de moitié la consommation d’énergie finale d’ici à 2050, produire 32 % de l’électricité grâce aux énergies renouvelables et faire chuter à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici à 2025.

L’autoconsommation collective

L’autoconsommation est le fait de produire de l’énergie soi-même et de ne dépendre d’un réseau public d’électricité que lorsque les panneaux photovoltaïques ne peuvent pas fonctionner normalement. Avec l’arrivée des gadgets solaires qui équipent la maison, la consommation d’énergie issue des panneaux continue de baisser. Que faire du surplus d’électricité ?

Beaucoup pensaient qu’on avait seulement le droit de revendre la totalité de l’électricité qu’on produit à son fournisseur d’énergie. Mais la publication au Journal officiel, le 30 avril, du décret d’application de l’ordonnance relative à l’autoconsommation d’électricité solaire, inscrite dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte, vient favoriser la pratique de la consommation d’énergie en circuit court. « Plusieurs consommateurs peuvent désormais se rassembler pour partager l’électricité qu’ils ont produite grâce à des panneaux solaires détenus en commun », explique le directeur adjoint Productions et énergies renouvelables à l’Ademe, David Marchal. Ou bien encore l’on peut vendre son surplus à ses voisins.

Parmi les 20 000 foyers français recensés par Statista qui consomment l’énergie qu’ils produisent chez eux, certains peuvent économiser jusqu’à 1 500 € par an.

Les objets du quotidien deviennent écolos

Pour ceux qui n’ont pas de maison à équiper avec des panneaux solaires et qui ont toutefois envie d’être actifs dans la réduction des déchets en piles et dans celle de la consommation électrique d’origine fossile ou nucléaire, l’utilisation de gadgets écologiques peut être un moyen d’apporter sa part écoresponsable dans le développement de l’énergie solaire en France.

Énergies renouvelables : du solaire au quotidien
Les gadgets solaires représentent en effet une alternative écologique à coût raisonnable, faciles à transporter et à utiliser. Un objet que l’on utilise fréquemment est le chargeur pour smartphones et tablettes. Certains ont la capacité de charger deux appareils en même temps, d’autres misent sur le côté pratique avec une épaisseur descendant jusqu’à 2 mm.

Autre exemple : la brosse à dents qui fonctionne grâce à la lumière (du soleil ou d’une ampoule ordinaire). Plus besoin de dentifrice, des ions négatifs déclenchent au contact de la salive une réaction chimique qui enlève facilement la plaque dentaire.

En vacances, sous le soleil

C’est le moment aussi de préparer ses vacances écolos. On peut équiper sa voiture d’un ventilateur solaire, qui permet de réduire l’utilisation de la climatisation et la consommation de carburant. Si l’on est en camping-car, on peut opter pour une glacière à fonctionnement solaire – certaines conviennent même pour la congélation des produits –, voire équiper le toit de son véhicule de panneaux solaires qui suffisent à couvrir ses besoins quotidiens.

Le cuiseur solaire n’est pas en reste. Partout où il fait beau, il permet de réchauffer ou de cuire un plat sans flamme ni fumée. Et en attendant que le repas soit cuit, la casquette avec panneaux solaires vous protègera du soleil. Elle vous permettra ensuite de charger vos appareils. Placés sur la visière, les panneaux solaires sont très discrets et vous pouvez choisir la couleur de votre casquette !

Lire aussi :
Green Hajj, pour un pèlerinage écologique et responsable à La Mecque
Justice écologique, justice sociale et justesse intérieure : les « trois J » de l’écologie musulmane
SOS, planète en danger, relevons le défi moral !




Loading













Recevez le meilleur de l'actu