Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Emile Poulat, éminent spécialiste de la laïcité, est mort

Rédigé par La Rédaction | Dimanche 23 Novembre 2014



Emile Poulat, spécialiste de la laïcité, est mort le 22 novembre à Paris à 94 ans.
Emile Poulat, spécialiste de la laïcité, est mort le 22 novembre à Paris à 94 ans.
L'historien et sociologue Emile Poulat, éminent spécialiste de la laïcité, est décédé, samedi 22 novembre, à son domicile parisien à l'âge de 94 ans, a annoncé dimanche matin la communauté de Sant'Egidio.

« Avec lui disparaît un illustre savant, une mémoire du XXe siècle et de l'Eglise et un fidèle compagnon de la Communauté de Sant'Egidio », écrit dans un communiqué cette association internationale engagée dans le dialogue interreligieux, qui salue un « intellectuel aussi libre que rigoureux, érudit et homme de foi ».

Né le 13 juin 1920 à Lyon dans une famille très catholique, installée à Paris depuis 1934, Emile Poulat a été ordonné prêtre en 1945 après une période de clandestinité pendant la Seconde Guerre mondiale afin d'échapper au Service du travail obligatoire (STO) auquel étaient soumis des centaines de milliers de Français pour participer à l'effort de guerre allemand.

Une vie d'engagements

L'interdiction en 1954 par le pape Pie XII du mouvement des prêtres-ouvriers, ces hommes de l'Église catholique insérés dans le monde ouvrier, le pousse a quitter le clergé la même année. Il va même jusqu'à se marier en 1955. Entre-temps, Emile Poulat est devenu docteur en théologie en 1950 et cofonde le premier groupe de sociologie des religions au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) dès 1954.

L’historien de l’Église contemporaine, peu exposé à la lumière médiatique, était directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), directeur de recherche au CNRS, a publié une trentaine d’ouvrages dont le livre Scruter la loi de 1905 : la République française et la religion (Éd. Fayard, 2010).

Emile Poulat était officier de la Légion d'honneur, dont le président François Hollande lui a remis les insignes le 9 décembre 2012, jour anniversaire de la loi de 1905. « Ce sociologue des religions a consacré sa vie à la recherche, et à l'enseignement en France et dans le monde et a contribué à promouvoir la laïcité comme une valeur essentielle de notre vivre-ensemble », avait alors fait savoir l'Elysée.

Lire aussi :
Émile Poulat : « Il y a la laïcité dans les textes et la laïcité dans les têtes ! »
Jean Baubérot face aux interdictions du voile : « La laïcité n’est pas une religion civile »




Loading












Recevez le meilleur de l'actu