Connectez-vous S'inscrire






Politique

Elections 2012 : des inscriptions à la dernière minute

Rédigé par Pauline Compan | Jeudi 5 Janvier 2012

Partout en France, des retardataires ou des convaincus de dernière minute se sont inscrits sur les listes électorales, du 26 décembre au 31 décembre dernier. Il s'agissait, en effet, de la dernière semaine pour s'inscrire sur les listes de sa commune et pouvoir voter à l’élection présidentielle du printemps prochain. Comme à chaque fois, l'arrivée de la date limite d’inscription a provoqué le réveil de certains électeurs, à la traîne dans leurs démarches administratives. Mais, cette année, l'inscription automatique des jeunes de 18 ans sur les listes électorales de leur commune, a entrainé des files d'attente moins longues. Il faudra attendre la fin du mois de février pour connaître le nombre d'électeurs total en France, pour l'échéance du mois d'avril.



Elections 2012 : des inscriptions à la dernière minute
En avril 2012, les Français voteront pour une élection présidentielle, l'échéance électorale la plus populaire auprès des électeurs. Malgré cela, l'abstention et le désintérêt de certains citoyens pour la vie politique sont une réalité. Les associations de terrain, dans les villes et quartiers de France, se sont mobilisées, en 2011, pour inciter les citoyens à aller exercer leur droit de vote.

Ainsi, le rappeur Axiom et son association Norside ont largement milité pour inciter les jeunes des quartiers à s'inscrire sur les listes électorales. L'artiste avait d'ailleurs glissé dans la pochette de son dernier album, « Axiom aka Hicham» , une image d'une arme sur fond de carte électorale avec le slogan : « Le vote est une arme ».

Autre initiative : celle des Scouts musulmans de France (SMF), qui ont parcouru la France cet été à la rencontre des jeunes. Avec leur « flamme de l'espoir citoyen », ils incitaient leurs publics à profiter de l'échéance de 2012 pour faire entendre leurs voix. Les actions semblent avoir porté leurs fruits sur certaines communes mais ce sera surtout la mobilisation lors de l'élection qui sera parlante.

L'INSEE ne donnera le nombre officiel d'électeurs inscrits qu'à partir du 28 ou 29 février prochain. Certaines communes ont déjà évalué l'évolution de leurs inscrits mais, pour d'autres, il faut pour l'instant se contenter d'une impression. Et si l'inscription automatique des jeunes de 18 ans sur les listes de leur commune devait faciliter la procédure, les réveils de dernière minute sont un classique et les mairies font toujours face à une augmentation significative des inscriptions cette semaine-là, particulièrement à l'occasion de l'élection présidentielle.

Des inscriptions au dernier moment

« Une augmentation de 213 % d'inscrits a été enregistrée par les services de l'état civil entre décembre 2010 et décembre 2011 », affirme à Ouest-France la directrice de la communication de la mairie de La Baule. Dans un autre article, la mairie de Brest s'enthousiasme pour ses campagnes de sensibilisation qui ont réuni «  plus de 2 000 nouvelles inscriptions ». « Nous pensons arriver au même niveau que 2006 », continue-t-elle.

L'élection de 2001 avait, en effet, largement mobilisé. « Nous n'avons pas eu autant d'inscriptions qu'en 2006 mais, comme d'habitude, la dernière semaine d'inscription a été chargée », explique Chantal Heitzann, chargée du service d'état civil de la mairie de La Courneuve (93). Le personnel s'était d'ailleurs arrangé pour être présent, au complet lors de cette semaine. Le temps d'attente restait « peu long », sans doute aussi grâce à l'inscription automatique de certains.

Les électeurs devront maintenant attendre mars pour recevoir leur précieuse carte électorale.





Loading














Recevez le meilleur de l'actu