Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Égypte : la mobilisation continue malgré l'interdiction de la marche vers Gaza

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 30 Décembre 2009



La colère gronde parmi les délégués internationaux en Égypte, qui a interdit la Marche pour la liberté de Gaza pour « raisons de sécurité ». La majorité des bus conduisant les militants vers Gaza ont été annulés.

Les rares qui ont echappé au contrôle égyptien et ont pris la route ont vite été bloqués par les forces de police. Déterminés à se rendre dans la bande de Gaza pour commémorer le triste anniversaire des un an des attaques israéliennes, les marcheurs sont prêts à tout pour se faire entendre des autorités.

Près de 300 membres français de la Marche font un sit-in devant l’ambassade de France au Caire depuis lundi 28 décembre, bloquant une grande avenue de la capitale égyptienne.

« Nous souhaitons aller à Gaza, c'est tout ce que nous demandons pour apporter notre soutien à une population affamée et assiégée. Si nous ne pouvons pas aller à Gaza, nous n'avons d'autre choix que de rester sur le trottoir devant l'ambassade jusqu'à notre départ le 2 janvier », a déclaré Olivia Zémor, présidente d’EuroPalestine. « Nous portons la responsabilité de l'échec de la marche en premier sur notre gouvernement français qui n'a pas produit le soutien politique nécessaire pour dépasser ce blocage », estime de son côté le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.

D’autres actions sont prévues au Caire et dans le monde pour soutenir les marcheurs. Hedy Epstein, une survivante de l’Holocauste, âgée de 85 ans et participante à la Marche, a entamé, comme d'autres militants, une grève de la faim depuis lundi. Une pétition, qui a récolté plus de 2 000 signatures, circulent dès à présent sur la Toile.


Lire aussi :
Gaza : le monde en marche pour sa liberté
En avant pour Gaza !





Loading












Recevez le meilleur de l'actu