Connectez-vous S'inscrire






Société

Du sang frais au Salon du Bourget

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 5 Avril 2010

L’Association médicale Avicenne de France (AMAF), qui regroupe des médecins musulmans, a organisé, pour la première fois au Salon du Bourget, des collectes de sang en partenariat avec l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et l’Établissement français du Sang (EFS), l’unique opérateur public de la transfusion sanguine en France.



L'AMAF, en partenariat avec l'UOIF et l'Etablissement français du sang (EFS), a mis sur pied une campagne de sensibilisation au don et de collectes de sang à la 27e RAMF 2010.
L'AMAF, en partenariat avec l'UOIF et l'Etablissement français du sang (EFS), a mis sur pied une campagne de sensibilisation au don et de collectes de sang à la 27e RAMF 2010.
Comme chaque année, il est d’usage de dire que le Salon du Bourget amène peu de nouveautés. L’édition 2010 marque cependant un point positif. Après le succès obtenu lors de son passage dans quelques mosquées de France, dont celui de l’UOIF à la Courneuve (93), l’AMAF a souhaité réitérer son opération à une plus grande échelle puisque plus de 150 000 personnes ont fait le déplacement à l'occasion de la 27e Rencontre annuelle des musulmans de France (RAMF).

À cet effet, des roulottes de l’Établissement français du sang (EFS) étaient présentes à l’extérieur pour attirer et sensibiliser les fidèles des rencontres des musulmans de France au don du sang et au don de moelle osseuse. Il n’est jamais trop de dire que les dons restent insuffisants à l’heure actuelle, alors même que l’espérance de vie s’allonge et que les demandes augmentent d’année en année.

Le don de soi essentiel pour les malades

Chasser les doutes auprès de la communauté musulmane est l’un des objectifs que s’est visé l’AMAF, explique à Saphirnews Nawel Azzouzi, secrétaire de l’Association. Venue « informer les visiteurs sur la licéité de l’acte », elle espère, comme ses collègues et partenaires, les pousser à participer aux collectes.

Au Bourget ou à un autre moment plus propice, chacun est invité à faire le geste qui peut sauver une vie. Celui qui en sauve une est considéré comme ayant sauvé l’humanité entière, dit-on. Et ce quelles que soient sa religion, ses idées ou ses origines, rappellent les organisateurs.

Le bilan des quatre jours de Salon reste encore inconnu à ce jour mais il semble bien probable que cette opération se renouvellera l'an prochain.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu