Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Droit de réponse de M. Nejdi

Rédigé par Amine NEJDI | Mercredi 7 Mai 2008



Au Nom de Dieu, Le Tout Clément, Le Tout Miséricordieux.

Salam,

Récemment, Saphirnews a mis en ligne l’article intitulé « CRCM : A l’approche des élections, Alger et Rabat avancent leurs pions». Le titre en lui-même sent le souffre, l’écrit dénonce des manœuvres politico-religieuses de la part d’Alger et de Rabat pour asseoir leur influence en France. Jusqu’à là, rien d’extraordinaire, si ce n’est, qu’au passage, l’auteur cite l’UJeC (Union des Jeunes pour la Culture) et moi-même, son Président, Amine Nejdi, en avançant des allégations mensongères obtenues auprès d’un certain Mourad, qui préfère garder l’anonymat — comme c’est courageux et commode !

Des échanges par écrit et par téléphone avec Mohammed Colin, rédacteur en chef, et Fouad Bahri, le journaliste en cause, n’ont pas abouti au retrait de la partie litigieuse et à l’obtention d’excuses, qui auraient été les bienvenues pour pallier aux torts causés au travail sur le terrain de ladite association pour la construction d’une mosquée dans l’intérêt de la communauté musulmane de la région. Tout au plus, je me suis vu proposer un droit de réponse, Mohammed Colin prétextant qu’il ne peut apporter aucune modification pour tout article publié ! Je ne lui ferai pas l’injure de lui apprendre son métier : tout organe de presse digne de ce nom, dispose d’un encart portant mention « Rectificatif » en vue de corriger toute erreur ou toute omission commise par le journal. Le comble, c’est qu’après que je lui ai signalé que mon nom a été écorché et que l’adresse du site al-wassat.com est incorrecte, comme par enchantement, une correction est apportée pour camoufler le manque de professionnalisme et la violation flagrante de la déontologie journalistique, à savoir de la rigueur dans la recherche et la vérification des informations !

Puisque Saphirnews a des relents de natures islamiques, je n’ai pas manqué de lui rappeler l’éthique musulmane : l’Islam est une religion de la droiture et de la vérification de l’information ; Dieu dit : « Ô vous qui croyez ! Si un homme pervers vous apporte une nouvelle, vérifiez-en la teneur, de crainte de faire du tort à des innocents, par ignorance, et d’en éprouver ensuite des remords », (sourate 49 Les Appartements, verset 6). En outre, n’est-ce pas à ceux qui avancent des assertions d’apporter les preuves de ce qu’ils écrivent ? Or, me voilà acculé à devoir blanchir l’UJeC et moi-même des mensonges proférés par autrui ! Soit ! Puisqu’il faut apporter un démenti, jouons le jeu !

Saphirnews déclare : « Certaines régions sont mieux loties que d'autres. Ainsi, de la Lorraine, sous la présidence CRCM d'Amine Nejdi, l'un des cadres du RMF, responsable de l'association UJEC (Union des jeunes pour la culture) et intervenant sur la chaîne de télévision du roi Mohammed VI, à thématique coranique, Assadissa. D'après Mourad, cadre associatif lorrain, l'UJEC bénéficierait d'un soutien financier annuel de près de 400 000 euros, prodigué par Rabat, pour la gestion de ses locaux et de ses activités. Une autre subvention lui est allouée pour la réalisation du site internet www.al-wassat.com, qui devrait proposer une traduction de son contenu en sept langues. Un outil de diffusion et de communication indispensable, à l'ère du cyberislam. »

Alors qui sommes-nous ? Tout d’abord, l’UJeC est une association régie par la loi 1901, créée en 2000. Depuis sa naissance, elle n’a jamais essuyé aucune critique qui l’aurait taxé d’association à propension nationaliste. Et pour cause, depuis le départ, l’équipe dirigeante a toujours été multi-ethnique — il en est de même de la population qui la fréquente ! Actuellement, le secrétaire général est un Français de souche, le trésorier est Français mais de parents d’origine algérienne, le secrétaire adjoint est Tunisien, et pour ma part je suis Français d’origine marocaine. En l’espèce, l’UJec ferait même figure de proue en matière d’ouverture !
L’UJeC n’étant membre ni du CRCM ni du RMF, elle n’a pas à être mise en avant dans un article exhibant les prétendues démêlées politico-religieuses de ces organes, subissant par ricochets auprès des autorités locales les désagréments que cela implique.

Ensuite, le local servant de siège social à l’UJeC, sis rue Wilson à Vandoeuvre, est une location, dont tous les frais sont partagés entre ses membres. Et récemment, l’UJeC, grâce à la participation financière de ses adhérents et aux dons des bienfaiteurs d’horizons diverses, a fait l’acquisition d’un édifice en vue d’une transformation en mosquée. Jamais l’UJeC, pour cette entreprise, n’a reçu le moindre euro de la part du gouvernement marocain, et encore moins une subvention annuelle s’élevant à 400 000 euros !

Puis, en ce qui concerne le démarrage du site al-wassat.com, effectivement, j’ai sollicité avec succès le soutien du ministère des affaires religieuses du Maroc. Je n’ai jamais caché mes bons rapports avec cet organisme et son aide.
Mais ici, il s’agit bien d’un site d’enseignement des sciences islamiques, et je mets au défi quiconque trouvera sur al-wassat.com une propagande en faveur d’un quelconque pays !

Enfin, pour ma part, je ne suis jamais intervenu sur la chaîne de télévision marocaine Assadissa, mais cela aurait été un grand honneur. Le site Saphirnews aurait dû sans doute s’adresser à l’intéressé, moi en l’occurrence, s’il voulait obtenir une information juste sur le sujet !

Pour conclure, il est fort dommage pour nous de devoir perdre notre temps et notre énergie à apporter des démentis aux articles mal ficelés, du fait de l’incompétence et l’irresponsabilité de certains journalistes ! Saphirnews est une presse que nous apprécions pour son ton neutre, il est regrettable qu’elle ait eu recours à une source d’information non fiable, qu’elle n’ait pas accéder à notre demande de rectification : son image n’en sort pas grandie !





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu