Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des réfugiés syriens cuisinent pour les sinistrés d'Irma

Rédigé par Imane Youssfi | Jeudi 14 Septembre 2017



Les deux sœurs Abeer et Nora al-Sheikh Bakri, ici à l'image, ainsi que Nazer Ghazal, traiteurs de profession, ont offert gracieusement des repas aux sinistrés d'Irma logés dans des mosquées près de chez eux.
Les deux sœurs Abeer et Nora al-Sheikh Bakri, ici à l'image, ainsi que Nazer Ghazal, traiteurs de profession, ont offert gracieusement des repas aux sinistrés d'Irma logés dans des mosquées près de chez eux.
Ils ont fui la guerre en Syrie et ont su trouver refuge aux Etats-Unis, bien avant l'interdiction d'entrée des réfugiés sur décision de Donald Trump. Lorsque l'ouragan Irma a fait des ravages dans le pays, ils n'ont pas hésité à prêter main forte à leur concitoyens.

Les deux sœurs Abeer et Nora al-Sheikh Bakri ainsi que Nazer Ghazal, traiteurs de profession, ont offert gracieusement des repas aux sinistrés d'Irma logés dans des mosquées près de chez eux.

« J'ai appelé Nora et on s'est mis à cuisiner », raconte Abeer au HuffPost. « Nous avons été déracinées par la guerre, nous savons ce que c'est que d'avoir tout laissé derrière soi », ajoute-t-elle.

La mosquée dans laquelle les 40 personnes évacuées qui ont trouvé refuge dans la mosquée a bien proposé de les aider financièrement pour supporter le coût des repas mais elles ont refusé en montrant leur fierté d'aider les évacués avec leurs moyens, en signe de reconnaissance envers les Américains. Après avoir passé quatre années en Égypte, les sœurs Bakri ont atterri à Clarkston, en Géorgie, en 2016 avec leur famille.

De son côté, Nazer Ghazal, réfugié syrien de 53 ans originaire de Damas, s'est installé près de Tucker, en Géorgie, après avoir quitté son pays. Le restaurateur a lui aussi offert 25 repas aux évacués qui ont trouvé refuge dans la mosquée de sa ville. « Nous sommes habitués à la guerre, pas aux typhons. Nous n'étions pas effrayés, pour être honnête, nous avons connu la guerre » , a-t-il expliqué. C'est la première fois qu'il affrontait un ouragan. Une belle leçon de vie.

Lire aussi :
Après les ouragans Harvey et Irma, des mosquées ouvrent leurs portes aux sinistrés





Loading












Recevez le meilleur de l'actu