Connectez-vous S'inscrire






Finance éthique

Des incitations fiscales en préparation pour attirer la finance islamique en France

| Mercredi 2 Juillet 2008

Le président de l'association Paris Europlace, Gérard Mestrallet, a annoncé ce mercredi 2 juillet à Paris que des "mesures incluant des incitations fiscales" pourraient voir le jour prochainement en France et étaient en préparation afin d'attirer la finance islamique en France.



Gérard Mestrallet, président de l'association Paris Europlace
Gérard Mestrallet, président de l'association Paris Europlace
"La loi française offre déjà la meilleure flexibilité et la capacité d'adaptation pour accueillir des opérations de finance islamique. Néanmoins, de nouvelles mesures sont actuellement en préparation, avec l'installation d'un nouveau cadre pour les instruments de gestion d'actifs compatibles avec la charia par l'Autorité des marchés financiers", a déclaré ce mercredi 2 juillet en début d'après-midi le président de l'association Paris Europlace, Gérard Mestrallet, à l'occasion du quinzième forum de l'association de promotion de la place financière parisienne.

"Des mesures incluant des incitations fiscales sont en voie d'être publiées, visant à faciliter la banque islamique et les produits 'sukuk' ainsi que l'assurance 'takaful'", a-t-il ajouté.

Selon un rapport publié mardi par l'agence de notation financière Moody's, "la finance islamique en France offre un fort potentiel, mais des obstacles demeurent", ceux-ci "se rapportent moins aux changements législatifs qui seraient nécessaires qu'à des aspects sociaux et politiques".

Les sukuks sont des obligations qui n'ont pas de taux d'intérêt, mais qui rapportent à celui qui y souscrit une part des bénéfices générés par les actifs ainsi financés. Le takaful est quant à lui un système d'assurance basé sur la donation mutuelle.

A lire pour en savoir plus : Banque islamique : mode d'emploi





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu