Connectez-vous S'inscrire






Culture & Médias

Des grilles de programmes en mode Ramadan

| Lundi 8 Septembre 2008

Alors que le Ramadan s'est installé sur les ondes des radios communautaires, France 2 est la seule chaine de télévision nationale à proposer une émission spéciale, le 23 septembre prochain. C'est de l'autre coté de la méditerranée et vers le Moyen-Orient que les téléspectateurs se tournent pendant ce mois où les séries à succès réunissent toute la famille à la rupture du jeûne.



Des grilles de programmes en mode Ramadan
Entre émissions religieuses et de divertissements, seules les programmations des médias dits de la « diversité » se sont mis en mode Ramadan cette année encore. Du coté du transistor, Beur fm et Radio Orient ont adapté leurs grilles à l’évènement. Dès 5h00 du matin, ces deux radios ouvrent leur antenne sur des lectures du Coran, en français et en arabe sur Beur Fm, et, une chronique après Al Souhour consacrée au message du Prophète, Min wasaya al Rassoul, sur Radio Orient. Et cette année, Beur Fm a étoffé son carnet de signatures. Au fil de la journée, plusieurs personnalités parmi lesquelles Ghaleb Bencheikh président de la Conférence mondiale des religions pour la Paix, Tariq Ramadan professeur d’islamologie, Mustapha Chérif spécialiste du dialogue des cultures et des civilisations, Khaled Bentounès guide spirituel de la confrérie Alawiya, Dounia Bouzar anthropologue du fait musulman ou encore le sociologue Vincent Geisser éclairent de leurs approches la pratique du Ramadan et la connaissance de l’Islam de France.

Sur les chaînes nationales, rien de bien nouveau en vue. Le service public prévoit une grande veillée culturelle le 23 septembre prochain sur France 2. Cette grande « Nuit du Ramadan », qui débutera à minuit, est réalisée cette année en co-production avec l’émission religieuse Vivre l’Islam. Ailleurs, rien. Sur Arte, pour des raisons de « stratégie de programmation », l'antenne a fait le choix de consacrer sa grille de rentrée aux prochaines élections américaines. On annonce donc, qu’« aucune émission », ni reportage, ni fiction, ni documentaire sur le Ramadan n’a été programmé cette année.

Il faut regarder plutôt du coté des télévisions arabes et du Maghreb. Pendant tout le mois, les chaînes rivalisent entre elles à coup d’émissions culinaires, de programmes religieux et de sitcoms à succès. A la rupture du jeûne plus particulièrement, car c’est à ce moment propice que les familles se réunissent avec la télé allumée. Feuilletons historiques, comédies familiales et sociales attirent les faveurs des téléspectateurs pour qui, la télé reste le principal loisir. A tel point que le marché des "musalsals", séries télévisées, représente l’autre importante « foire d’empoigne » économique du Ramadan. D’après l’auteur du livre Marketing dans un environnement islamique, Cedomir Nestorovic : « Plus de 100 séries sont produites tous les ans pour le ramadan et les budgets augmentent d’année en année, passant de 500.000 dollars en moyenne à 1,5 million de dollars pour une série. »





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu