Connectez-vous S'inscrire






Communiqués officiels

Débat sur la laïcité : le RMF s'oppose à toute forme d'instrumentalisation et de stigmatisation de l'islam

Rédigé par Anouar Kbibech | Mardi 8 Mars 2011



Le Rassemblement des Musulmans de France (RMF) exprime sa vive inquiétude face aux premières déclarations relatives au lancement d’un débat sur la laïcité qui s’annonce, d’ores et déjà, être focalisé sur l’exercice du culte musulman en France.

A l’aune du débat sur l’identité nationale ponctué de dérapages incontrôlés, nous exprimons avec la plus grande fermeté notre opposition à toute forme d’instrumentalisation et de stigmatisation de l’Islam qui hypothéquerait et fragiliserait davantage la cohésion de notre Nation.

Compte tenu des premiers éléments d'actualité, le RMF ne peut que constater qu'il n'est plus question de prévenir des dérives intégristes et de pratiques radicales. C'est de la pratique de l'islam dans la société française que certains projettent de débattre ! Au moment où cette question semblait être totalement dépassée depuis plusieurs décennies pour la deuxième religion de France.

Tout en réaffirmant notre attachement indéfectible à la laïcité, socle et pilier de notre pacte républicain, garant des libertés et de la séparation des églises et de l’état, nous exprimons notre refus catégorique que les musulmans de France soient de nouveau les "boucs émissaires" de la campagne qui s’orchestre et soient pris en otage de calculs politiciens à l’aube des prochaines échéances électorales.

Le RMF appelle les musulmans de France à exprimer, dans le respect des valeurs de la République, leur refus de voir à nouveau leur pratique religieuse stigmatisée.

Le RMF en appelle solennellement au Président de la République, garant de la cohésion nationale, pour reconsidérer le principe même de ce débat qui risque de fragiliser d'une manière durable les conditions du "vivre ensemble" cher à notre Nation.

Fait à Paris, le 8 mars 2011.
Anouar KBIBECH
Président
06 11 14 12 65





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu