Connectez-vous S'inscrire






Monde

Danemark : le leader de la grande distribution lève l'interdiction du voile

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Lundi 3 Juin 2013

Dansk Supermarked, le leader de la grande distribution au Danemark, a annoncé fin mai que ses employées sont désormais autorisées à porter le voile dans l’exercice de leurs fonctions. Une décision qui fait suite à une campagne éclair de boycott lancée par un groupe de femmes musulmanes qui protestaient contre l'interdiction, en vigueur depuis des décennies, dans les magasins du groupe.



Dansk Supermarked, leader de la grande distribution au Danemark, a levé l'interdiction du voile fin mai.
Dansk Supermarked, leader de la grande distribution au Danemark, a levé l'interdiction du voile fin mai.
Dansk Supermarked, leader de la grande distribution au Danemark qui exploite les enseignes Netto, Fotex et Bilka, a annoncé fin mai que ses employées musulmanes en contact avec la clientèle sont désormais autorisées à porter le voile.

La décision est le résultat d’une campagne de protestation de deux semaines, dirigée dans le pays par un groupe de femmes musulmanes qui s’opposaient à l’interdiction du voile en vigueur depuis des décennies dans les magasins du groupe.

Un arrêt de la Cour suprême danoise en 2005 avait conforté Dansk Supermarked dans son droit de faire appliquer cette interdiction au nom de la neutralité religieuse des employés. Une caissière, licenciée en 2001 en raison du port du voile, avait alors été déboutée par la plus haute instance judiciaire.

Le boycott, une arme pacifique

Depuis, huit ans sont passés. Le groupe, qui appelait au boycott de Dansk Supermarked tant que le voile demeurait interdit, avait été constitué en soutien à Nada Fraije, 26 ans, une jeune femme de confession musulmane ayant postulé à Netto, dans la ville d’Odense, la troisième ville du pays. La chaîne lui avait signifié son refus de l'embaucher à un poste de caissière dans l'un de ses magasins à moins qu’elle accepte d'enlever son foulard.

Pour pousser la chaîne à réviser sa politique vestimentaire, le groupe a mené une véritable campagne sur le Web via les réseaux sociaux pour s’attirer du soutien à leur cause. Lors de rassemblements organisés devant Netto, les femmes venaient habillées d’un voile jaune vif à la couleur de l’enseigne.

« Nous n'avons pas voulu organiser une manifestation traditionnelle. Au lieu de cela, nous voulions qu’on se souvienne de nous comme des filles aimables qui (…) tendent la main au dialogue. Et la meilleure façon d'y parvenir était bien sûr de venir avec de nouvelles idées, plus pacifiques qui pourraient encore faire réfléchir les gens avant d'acheter dans le magasin », a déclaré Inaam Abou-Khadra, une des initiatrices du mouvement, au site Patheos.

Une victoire pour l'égalité

Leur action a finalement payé. « Nous avons discuté de cette question (l’interdiction du foulard, ndlr) avec l'ensemble de nos actionnaires et nous avons décidé de réviser notre code vestimentaire », a déclaré le directeur de communication de la chaîne, Mads Hvitved Grand, jeudi 30 mai. Il a également fait savoir que Dansk Supermarked, dont le chiffre d'affaires avoisine les 7,3 milliards d'euros, va concevoir un voile spécial pour ses salariées.

La décision a grandement ravi Nada Fraije et tous ses soutiens, qui ne s'attendaient sans doute pas à obtenir gain de cause si rapidement. « Nous croyons que ce n'était pas un problème seulement pour les musulmans, mais pour tous les Danois. Le Danemark devient une société plus multiculturelle et c'est pour le bien de tout le monde que d’inclure les personnes dans le monde du travail indépendamment de leurs origines et de leurs croyances », a indiqué Inaam Abou-Khadra après cette victoire.

« Un boycott ne consiste pas seulement à protester. Et vous pouvez lancer une protestation d'une manière positive, de sorte que vous vous réunissez la sympathie et le respect des gens. En fin de compte, il s’agit avant tout de donner à chacun la liberté de choix en créant des opportunités qui réunissent toutes sortes de gens. Cette campagne concernait les femmes portant le hijab, demain ce pourrait être pour le turban - qui sait. J'espère que cela peut inspirer d'autres personnes à prendre des mesures pour ce qu'ils croient », conclut-elle.

Selon des estimations, près de 300 000 musulmans vivent au Danemark sur une population évaluée à 5,5 millions d'habitants. Tandis que le voile en France demeure source de polémiques, cette histoire offre un bel exemple de mobilisation au service du vivre ensemble.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu