Connectez-vous S'inscrire






Religions

Danemark : l’abattage rituel interdit, musulmans et juifs outrés

Rédigé par Hanan Ben Rhouma et Maria Magassa-Konaté | Lundi 17 Février 2014

Au Danemark, l’étourdissement préalable des animaux a été rendu obligatoire à partir du lundi 17 février. Les musulmans et les juifs du pays, heurtés par l'interdiction de l'abattage rituel, réagissent contre une mesure jugée contraire à leur liberté religieuse.



Danemark : l’abattage rituel interdit, musulmans et juifs outrés
Au Danemark, l’étourdissement préalable des animaux a été rendu obligatoire à partir du lundi 17 février. Conséquence de cette décision prise par le ministre danois de l’Agriculture et de l’Alimentation, Dan Jørgensen : les abattages rituels pour les juifs et musulmans deviennent interdits.

L’indignation est vive du côté de la communauté musulmane dont le nombre s'élève à quelque 230 000 personnes. La Société islamique du Danemark (Islamisk Trossamfund), la principale instance représentative des musulmans du pays, a vivement condamné la nouvelle mesure jusqu'à lancer une pétition, constate Saphirnews. Celle-ci a d'ores et déjà recueilli plus de 5 000 signatures sur les 20 000 requises.

Une restriction à la liberté religieuse

Pour la Société islamique du Danemark, la pétition n'est qu'une des nombreuses initiatives qu'elle entend mettre en place pour appeler le gouvernement à faire machine arrière. L'instance estime que l'interdiction de l'abattage rituel est une restriction à la liberté des minorités mais également « une ingérence manifeste dans la liberté religieuse qui limite le droit des musulmans et des juifs à pratiquer leur religion au Danemark ».

« C'est une procédure qui se fait sous le couvert de la protection des animaux, malgré le fait que de nombreuses études scientifiques montrent que l'animal souffre moins lorsque l'abattage rituel est correctement effectué qu'avec un pistolet d'abattage », fait-elle savoir.

Face aux critiques des communautés juives et musulmanes heurtées par l'interdiction, M. Jørgensen a jugé que « les droits des animaux sont prioritaires par rapport aux droits religieux ». « Quand vous avez des minorités religieuses dans une société, vous devez les respecter, même si vous n’aimez pas ce qu’elles font », a commenté le président de la communauté juive danoise au Jerusalem Post, rapporté par La Croix.

Le Congrès juif mondial reconnait que cette décision aura peu d’impacts pour les 6 000 Danois juifs, « car depuis environ 10 ans, toute la viande casher du pays est importée » mais elle est tout de même vécue comme une agression. « Cette attaque contre une pratique religieuse juive fondamentale au Danemark remet en question l’existence de la communauté dans le pays et est en forte résonance avec les attaques persistantes contre la circoncision juive en Europe », a fustigé le président du Congrès juif européen, Moshe Kantor.

La liste des pays européens interdisant l’abattage rituel comme la Suisse, la Suède et la Pologne s’allonge.







Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu