Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Corse : la multiplication des graffitis sur les mosquées dénoncée

Rédigé par La Rédaction | Mardi 30 Décembre 2014



Un lieu de culte musulman profanée en décembre 2014 en Corse.
Un lieu de culte musulman profanée en décembre 2014 en Corse.
La Ligue des droits de l’homme Corsica (LDH) et l’Association des musulmans de Corse ont condamné ensemble le graffiti raciste découvert vendredi 12 décembre sur un lieu servant de salle de prière de la station balnéaire de l’Ile-Rousse, en Haute-Corse.

Les lettres « IAF » (« I Arabi Fora » qui signifie « Les Arabes dehors ») ont été tracés en noir sur un mur extérieur du lieu de culte musulman. La sous-préfète de Calvi, Anne Ballereau, s’était rendue sur les lieux après la découverte de l’inscription et une enquête est ouverte pour trouver les auteurs du vandalisme.

Les deux associations condamnent aussi les inscriptions racistes découvertes sur les façades de lieux de culte musulman Ajaccio et à Propriano « très récemment ». « Ces inscriptions, comme les têtes de sanglier ensanglantées jetées aux mêmes endroits à Ile Rousse l’an passé et dernièrement à Baléone et à Propriano, seront retirées mais ces gestes ne s’effacent pas », soulignent la LDH et l’Association des musulmans de Corse dans un communiqué commun.

Ces gestes répétés ne peuvent être considérés comme des « amusements isolés », alertent les associations, qui « appellent à la vigilance (et) demandent aux pouvoirs publics compétents de renforcer la protection des personnes et des lieux visés ».

Lire aussi :
« Memoria », le souvenir des Indigènes qui ont libéré la Corse
Incendie de la mosquée d’Ajaccio : deux mises en examen
Ajaccio : un incendie criminel détruit une salle de prière musulmane




Loading












Recevez le meilleur de l'actu