Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com
Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss

Sur le vif

Contrôles au faciès : la piste des récépissés abandonnée ?

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 12 Juillet 2012

           


Les policiers ne devraient pas remettre de récépissés aux personnes qu’elles contrôlent. L’idée émise par le gouvernement aurait été abandonnée croit savoir RTL mercredi 11 juillet. Après concertations, Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur aurait décidé de faire marche arrière mais l’information n’a pas encore été confirmée.

L’annonce de cette mesure par le premier ministre Jean-Marc Ayrault
avait fait bondir les syndicats de police. «Remettre un récépissé à un voyou le matin ? Mais autant lui donner un blanc-seing pour pourrir la vie d’un quartier toute la journée ! », avait protesté Patrice Ribeiro, le patron de Synergie-officiers, un syndicat proche de la droite.

La Commission nationale informatique et liberté avait, par ailleurs, craint la création de fichiers abusifs.
Des contraintes techniques pourraient également précipiter l’enterrement de ce projet qui vise à lutter contre les contrôles au faciès.
Sur le reçu délivré, il est prévu que figure le nom et le matricule de l’agent de police qui effectue le contrôle d’identité, ce qui pourrait ainsi faciliter d’éventuelles plaintes.

Mais si ce n’est pas encore officiel, il ne serait pas surprenant que la mesure soit abandonnée car Manuel Valls paraissait peu enclin à la mettre en place.
« Je ne veux pas imposer un dispositif qui, très vite, tournerait au ridicule et serait inopérant. Je ne vois pas, à ce stade, comment ça marche », avait-il dit.

Si cette piste est abandonnée, le gouvernement en a d’autres pour faire face aux contrôles au faciès, bien trop nombreux en France.
On évoque déjà le possible retour du matricule sur les vêtements des policiers ou encore de faire équiper ces derniers de petites caméras qui filmeraient les interventions. Manuel Valls souhaite également interdire le tutoiement entre les policiers et les personnes contrôlées, qu’elles soient jeunes ou moins jeunes.

« Un travail de réflexion est encore en cours. Nous attendons le retour du rapport du Défenseur des droits sur une remontée des expériences internationales. Ce rapport doit être rendu cet été. La position du ministère se fera après », a indiqué le ministre de l’Intérieur.

Lire aussi :
Vers la fin des contrôles au faciès ?
Contrôles au faciès : les policiers français coupables
Contrôles au faciès, première action en justice en France
États-Unis : FlyRights, une appli pour se plaindre des contrôles au faciès




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.

Loading



Inscription à la newsletter







L'actu vue par Yace