Connectez-vous S'inscrire






Cinéma, DVD

« Citizen Khan » : la série comique sur la communauté musulmane pakistanaise irrite

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Lundi 3 Septembre 2012

Diffusé sur la chaîne anglaise BBC, lundi 27 août, le premier épisode de la série Citizen Khan a créé la polémique. La série humoristique qui dépeint le quotidien d’une famille musulmane de Birmingham a suscité l’ire de beaucoup, qui ont accusé la chaîne de se moquer des musulmans.



« Citizen Khan » : la série comique sur la communauté musulmane pakistanaise irrite
Un père plus radin que l’oncle Picsou, une fille aînée prête à dépenser tout l’argent de la famille pour son mariage, une fille cadette voilée au maquillage extravagant : le portrait de la famille musulmane d’origine pakistanaise dépeint dans la série Citizen Khan est étonnant. Normal, il s’agit d’une série humoristique.

La BBC diffusait, lundi 27 août, le premier épisode de cette série qui mise sur l’humour et l’originalité ; c’est la première fois que la chaîne diffuse une série sur la communauté pakistanaise.
Mais, voilà, beaucoup n’ont pas aimé l’image de l’islam et de la communauté pakistanaise renvoyée par la série. La BBC a ainsi reçu pas moins de 185 lettres de téléspectateurs mécontents. « L'Islam ridiculisé et moqué » ! C’est un « manque de respect envers le Coran » : les critiques ont fusé au lendemain de la diffusion du premier épisode.

Le personnage d’Alian, la fille cadette de la famille Khan, a suscité les critiques les plus vives. Beaucoup n’ont pas apprécié de voir l’attitude hypocrite de la jeune fille, sexy tout en portant le hijab et jouant la petite fille modèle devant son père.
Alors que The Independent estime que la série donne une image vieillotte de la communauté pakistanaise, The Guardian pense toutefois que la série peut attirer le public. D’ailleurs, les premiers chiffres d’audience sont bons pour Citizen Khan avec 3,6 millions de téléspectateurs et 21,5 % de part d’audience.

L’humour : pour donner une autre image des musulmans

Le personnage central de la série, le père de famille grande gueule qui veut s’imposer comme une figure religieuse de la communauté musulmane, est incarné par le créateur de la série Adil Ray. Ce dernier a voulu donner une autre image des musulmans.
« Je pense que c'est une bonne chose de changer l'image stéréotypée des musulmans qui sont souvent représentés sérieux et armés dans les médias », a expliqué l’animateur de radio et de télévision. Visiblement cet humour n’a pas été compris par une partie des téléspectateurs, qui se sont sentis attaqués. « Les personnages sont des créations et ne sont pas représentatifs de la communauté en son entier », a précisé la BBC. Sans blague.

Pour autant, peut-on dire que les musulmans manquent d’humour ? Sûrement pas. Les musulmans restent friands de ce genre de programme qui permet de casser les préjugés que certains pourraient avoir sur eux. Des séries comme Citizen Khan permettent aussi aux musulmans de rire sur eux. Une autodérision qui renforce sûrement la confiance en soi d’une communauté souvent pointée du doigt.

En 2007, La Petite Mosquée dans la prairie inaugurait ce type de programme. Le succès de la série canadienne fut immédiat et la presse mondiale encensa l’œuvre de Zarqa Nawaz. La Britannique a réussi à s’emparer de son propre quotidien pour créer des scènes mémorables.

Il faut dire que l’humour est encore plus percutant quand il repose sur le vécu. Les humoristes du stand-up sont forts pour cela. Certains comme Azhar Usman surnommé le « musulman le plus drôle d’Amérique » par CNN n’hésite pas à faire rire en traitant de l’islam comme il le fait dans ses spectacles « Allah made me funny » (« Allah m’a rendu drôle ») et « The Official Muslim Comedy Tour » (« La Tournée officielle de la comédie islamique »).

En France, des initiatives, qui conjuguent islam et humour, naissent également comme la série Islam school welkoum coproduite par Saphirnews.com. Elle raconte le voyage au Maroc de trois jeunes partis apprendre l’islam et qui se font manipuler par un faux professeur en sciences religieuses, caricature complète de l’escroc. L'ancien conférencier Farid Abdelkrim, auteur du stand-up « Je vous déclare la paix », rempile cette année avec « Le chemin de la gare », son nouveau one-man-show « halal ».

Si l'humour peut parfois heurter les bonnes consciences musulmanes, rire demeure un bon antidote contre le stress et la dépression. Alors pourquoi s'en priver ?
La BBC va prochainement diffuser les 5 épisodes restants de Citizen Khan, qui compte six épisodes au total, sûrement suffisants pour que le public s’attache à ses personnages hauts en couleur.
Voir un extrait de l’épisode 1 de la série Citizen Khan :






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Novembre 2016 - 11:00 Swagger : filmer la banlieue avec classe


Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu