Connectez-vous S'inscrire






Livres

Caricatures du Prophète : un livret pour réponse

L'UAM93 publiera bientôt un ouvrage consacré au prophète Mohammed

Rédigé par Assmaâ Rakho Mom | Vendredi 9 Mars 2007

Initialement prévue pour le début du mois de Ramadan 2006, la sortie du livret consacré au Prophète Mohammed aura finalement lieu dans les jours qui viennent, un peu avant que ne tombe le verdict du procès des caricatures qui oppose l’hebdomadaire Charlie Hebdo à l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) et la Mosquée de Paris, verdict qui doit être prononcé le 22 mars prochain.



Début 2006, le monde musulman s’enflamme. Douze caricatures du prophète Mohammed publiées le 30 septembre 2005 dans le Jyllands-Posten ont mis le feu aux poudres. Le 1er janvier 2006, ces mêmes caricatures sont reprises et publiées par le quotidien français France Soir : son président et directeur de la publication, Jacques Lefranc, sera limogé le jour même. Le 8 février de la même année, c’est au tour de l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de publier les caricatures danoises. Début février 2007 s’est tenu au tribunal correctionnel de Paris ce qu’on a communément appelé « le procès des caricatures » opposant Charlie Hebdo à l’UOIF et la Mosquée de Paris, la procédure ayant été engagée par ces organisations pour « injure publique à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur religion ».

Sollicité par Saphirnews, le secrétaire général de l’Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis (UAM93), M’hammed Henniche, a tenu à préciser que l’UOIF et la Mosquée de Paris « ont fait un bon geste dans le bon sens », mais le travail accompli en vue du procès a été « incomplet ». Philippe Val a fait appel à beaucoup de personnalités pour le soutenir alors que les autres [UOIF et Mosquée de Paris, ndlr] sont restés seuls. Ils ne se sont pas donné les moyens de gagner ce procès. On aurait dit qu’ils regrettaient leur geste ». Pourtant selon M. Henniche, « beaucoup d’intellectuels, pas nécessairement musulmans, auraient pu apporter leur caution ».

Opuscule

C’est à la suite de tout ce remue-ménage autour de caricatures médiocres que l’UAM93 a décidé de publier un opuscule consacré au prophète Mohammed. Le livret devait paraître au début du mois de Ramadan 2006. Selon M’hammed Henniche, secrétaire général de l’UAM93, le retard serait du d’abord à des « raisons financières ». En effet, l’organisation a prévu de sortir 400 000 exemplaires, en référence aux 400 000 exemplaires vendus par Charlie Hebdo le 8 février 2006. Or, le financement s’est fait exclusivement par le biais de dons. Deuxième raison du retard selon M. Henniche, la volonté de ne pas « écrire le livre dans la précipitation ».

Un an après l’affaire des caricatures, l’UAM93 voudrait, en publiant ce livret, « montrer d’abord que l’islamophobie existe en France, et que les musulmans ne réagissent pas seulement instantanément pour oublier tout de suite après » a précisé M. Henniche, précisant que l’affaire des caricatures a été un épisode « malheureux » n’ayant « rien à voir avec la liberté d’expression. Un an après, ce n‘est pas oublié, le problème est toujours présent ».

Le livret devrait paraître peu avant le 22 mars 2007, date à laquelle devrait être rendu le verdict dans le procès opposant Charlie Hebdo à l’UOIF et la Mosquée de Paris.

S’agissant de la distribution de cet opuscule, elle devrait se faire « en plusieurs phases, sur sept ou huit mois » selon M’hammed Henniche. Des exemplaires du livret seront dans un premier temps adressés « aux directeurs de publication, aux responsables associatifs et à certains hommes politiques », et ce « par courrier ». L’UAM93 souhaitant avec ce livret s’adresser essentiellement aux non musulmans, elle devrait aussi distribuer l’ouvrage « à la sortie des métros ou encore à l’entrée des grandes surfaces ». Toujours selon M. Henniche, le livret devrait aussi être distribué aux fidèles des mosquées, surtout celles tenues par des associations ayant aidé à la création et à la publication de l’ouvrage, afin que ces mêmes fidèles le distribuent « à leurs voisins et collègues ».








Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu