Connectez-vous S'inscrire






Monde

Canada : six villes signent une charte contre l’islamophobie

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Mardi 5 Juillet 2016

Une charte appelant à lutter contre « l’islamophobie sous toutes ses formes » a été signée dans six villes du Canada dont Toronto et Vancouver. Une initiative historique qui appelle la société à agir contre la haine. Saphirnews vous dévoile le contenu de la charte.



Canada : six villes signent une charte contre l’islamophobie
Calgary, London, Montréal, Toronto, Vancouver, Windsor : voici les six villes canadiennes – et non des moindres - qui ont signé, lundi 4 juillet, une charte dans laquelle l'islamophobie est fermement condamnée.

La charte dite « pour communautés accueillantes » a été initiée par le Conseil national des Canadiens musulmans (NCCM), une organisation musulmane de défense des droits civiques. La convention, signée par des responsables politiques - parmi lesquels des maires, adjoints au maire et députés - , ainsi que des chefs de police et des cadres associatifs et religieux locaux de toutes confessions et sensibilités politiques, appelle la société canadienne à lutter contre « les crimes haineux contre les musulmans (qui) ont augmenté de manière alarmante, au Canada et dans le monde entier ».

Des conférences de presse simultanées ont été organisées à travers le pays pour marquer le coup. Le NCCM espère par la suite convaincre d'autres villes de suivre le mouvement.

Avec l'islamophobie, « l’ensemble de la société canadienne est affaibli »

« La hausse récente du nombre d’incidents antimusulmans au Canada est très préoccupante et c’est un phénomène qui risque de nuire à la vigueur que donne à ce pays la richesse de son tissu social », lit-on dans la charte adressée à Saphirnews lundi 4 juillet. « Lorsque des femmes musulmanes sont attaquées dans la rue, lorsque des mosquées sont vandalisées ou lorsque des gens sont victimes des préjugés au travail ou à l’école, ce ne sont pas seulement les musulmans canadiens qui souffrent ; c’est l’ensemble de la société canadienne qui est affaibli parce que nos valeurs d’égalité, de respect, de justice et de dignité pour tous sont menacées. (…) L’islamophobie est bel et bien une réalité et elle est inadmissible, quoi que certains puissent en dire pour minimiser le phénomène ou le nier. »

Outre la reconnaissance de l’islamophobie, les signataires de la charte s’engagent « à défendre les droits et la dignité de chacun, de façon à promouvoir des collectivités inclusives, justes et respectueuses au Canada » et ainsi, de travailler « à l’élaboration de politiques, de programmes et d’initiatives destinés à réduire et à éliminer l’islamophobie sous toutes ses formes ».

La signature de cette charte, qui intervient quelques mois après l’adoption d’une motion contre l’islamophobie dans le Parlement québécois, constitue une belle victoire pour les militants antiracistes canadiens.

Extrait de la Charte pour des communautés inclusives

Nous affirmons avec force que :
> L’islamophobie, comme n’importe quelle autre forme de racisme, de haine, de xénophobie et de sectarisme, n’a pas sa place dans la société canadienne ;
> La discrimination et les actes haineux, peu importe la cible, marginalisent les personnes et les communautés visées, et les empêchent de participer pleinement à la société et de réaliser leur potentiel ;
> Il est essentiel de protéger la dignité de tous au Canada pour vivre dans une société saine et dynamique;
> Chacun a un rôle à jouer au Canada dans la création de milieux sûrs pour nous tous ;
> Il incombe aux divers ordres de gouvernement, à la société civile, aux collectivités et aux agents publics de collaborer à l’élaboration de politiques, de programmes et d’initiatives destinés à réduire et à éliminer l’islamophobie sous toutes ses formes ;
> En agissant ensemble, nous pouvons promouvoir des collectivités inclusives et renforcer notre engagement à l’égard de nos valeurs que sont l’égalité, le respect, la justice et la dignité pour tous.






Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu