Connectez-vous S'inscrire






Religions

CRCM Ile de France Ouest : ambiance au bureau de vote

Rédigé par Mom Nicolas | Dimanche 19 Juin 2005

Située en face de la gare de Poissy, la bibliothèque municipale s’est improvisée en bureau de vote. Les musulmans du Val d’Oise (95) et des Yvelines (78) votent ce dimanche pour leurs représentants au CRCM Ile de France Ouest (Conseil Régional du Culte Musulman) pour les trois années à venir qui vont eux même élire le bureau exécutif du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman).



Située en face de la gare de Poissy, la bibliothèque municipale s’est improvisée en bureau de vote. Les musulmans du Val d’Oise (95) et des Yvelines (78) votent ce dimanche pour leurs représentants au CRCM Ile de France Ouest (Conseil Régional du Culte Musulman) pour les trois années à venir qui vont eux même élire le bureau exécutif du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman).

 

L’ambiance est tendue. La confiance envers ces élections n’est pas au beau fixe. Même si la plupart des représentants, délégués des différentes mosquées des départements 95 et 78 se rendent pour voter, la méfiance est de mise. La Coudraie, petite cité située en périphérie de la ville de Poissy a trois délégués qui votent. Petite mosquée aménagée au pied d’un immeuble, les trois représentants, dont l’imam Mohammed se rendent au bureau de vote. « Nous avons été obligés d’appeler le CORELEC (comité régional électoral, ndlr), pour connaître les listes et savoir si nous allons voter ou pas », explique-t-il d’un air désabusé. En effet, aucune confirmation ni convocation n’a été envoyée.

 

Une organisation soumise à rude épreuve

 

Un brouhaha envahit la salle du bureau de vote situé dans l’arrière-cour de la bibliothèque municipale. La chaleur est elle aussi présente au rendez vous. Cinq listes sont disposées sur une table : celle de la Grande Mosquée de Paris, Al Itissam, liste indépendante regroupant différentes associations de Pontoise, Villiers le bel, Sarcelles, Garges les Gonesses…, celle du CCMTF représentant principalement la communauté turque, Fraternité IDF-Ouest, la liste de la FNMF (Fédération Nationale des Musulmans de France), et enfin Rassemblement et Indépendance, la liste de l’UOIF, organisation qu’on ne présente plus. Visiblement seule la liste Al Itissam est indépendante de toute grosse structure et organisation musulmane.

 

L’ensemble des votants arrivent et se présentent à une table pour vérifier si leurs noms sont bien inscrits, avant de pénétrer dans l’isoloir et enfin de déposer leurs bulletins de vote dans l’urne. A la fin, les votants repartent avec une carte électorale, enfin presque tous… En effet Abdessalam, un des déléguées de la mosquée de La Coudraie, s’étonne de ne pas en recevoir. « Je ne sais pas où sont les cartes électorales, mais de toutes les façons elles ne servent à rien, c’est un souvenir du vote ! » C’est ce que lui a indiqué un des responsables du bureau de vote. « C’est une sorte de carte postale, lui ajoute-t-il. L’essentiel c’est ta carte d’identité qui te permet de voter ».

 

Une carte postale ! « C’est le problème des musulmans, ils ne savent pas s’organiser, soupire Abdessalam. Ce qui est regrettable, c’est qu’il y a deux ans, les élections étaient mieux organisées ! »

 

Le vote terminé, les trois coreligionnaires rentrent chez eux. Les élections, ils n’y croient pas trop. Ils espèrent simplement avoir voté pour les personnes les mieux intentionnées « pour ceux qui ne travaillent pas pour leurs intérêts, mais pour l’intérêt des musulmans et de l’islam en France » conclut l’imam.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu