Connectez-vous S'inscrire






Société

Bush reste froid malgré la résolution 1441 acceptée par Bagdad

Rédigé par Mom Nicolas | Jeudi 14 Novembre 2002

L’Irak a accepté sans condition la résolution 1441 du conseil de sécurité de l’ONU. A la suite de cette décision, la tension internationale est descendue d’un cran. Bagdad avait une semaine pour répondre, ce qui a été fait mercredi, soit 48 heures avant le délai. Une réaction accueillie avec froideur par le gouvernement américain, laissant semer le doute sur leur réelle intention. Les inspecteurs en désarmement partiraient pour Bagdad dès lundi et le gouvernement iraquien a 30 jours pour remettre une liste de leurs programmes d’armement.



L’Irak a accepté sans condition la résolution 1441 du conseil de sécurité de l’ONU. A la suite de cette décision, la tension internationale est descendue d’un cran. Bagdad avait une semaine pour répondre, ce qui a été fait mercredi , soit 48 heures avant le délai. Une réaction accueillie avec froideur par le gouvernement américain, laissant semer le doute sur leur réelle intention. Les inspecteurs en désarmement partiraient pour Bagdad dès lundi et le gouvernement iraquien a 30 jours pour remettre une liste de leurs programmes d’armement.

 

La lettre, signé par le ministre des affaires étrangères irakiennes, a été remise au secrétariat de l’ONU. Elle stipule que l'Irak « est préparé à recevoir les inspecteurs afin qu'ils puissent remplir leur devoir et s'assurer que l'Irak n'a pas développé d'armes de destruction massive depuis leur départ en 1998 ». Réaction plutôt bien accueillie par la plupart des membres du conseil de sécurité, malgré la froideur de Washington. Cette dernière s’est montrée bien peu enthousiaste face à l’acceptation iraquienne du texte qu’ils ont pourtant eux même présenté à l’ONU.

 

Tolérance zéro

« Il n'a jamais été question d'accepter ou de rejeter » la résolution, a affirmé un porte-parole de la Maison Blanche au cours d'une conférence de presse, avant d’ajouter : « je vous rappellerai aussi que nous avons déjà entendu cela de la part de Saddam Hussein et de son régime, et maintenant nous devons voir des actions ».

 Bush attend la moindre erreur iraquienne pour intervenir. Avec un plan d’attaque déjà prédéfini, 250 000 hommes prévus et de nombreuses bases militaires américaines au proche orient ravitaillées en avions de chasses, les Etats-Unis sont déjà en état de guerre.

Et Bush junior se laisse le droit d’intervenir directement militairement à tout manquement de l’Irak. « Si l'action militaire devient nécessaire pour notre propre sécurité, a-t-il dit, j'engagerai toute la force et la puissance militaire américaine, et nous vaincrons », avait-t-il rappelé.

 

L’Irak a maintenant 30 jours pour soumettre la liste détaillée de l’ensemble de ses programmes d’armements aux équipes d’inspecteurs d’ l’ONU.  « Nous ne tolérons aucune tromperie, duperie ou rouerie » a prévenue Bush Jr, sur le qui vive...





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu