Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Belgique : une émission sur l’intégration provoque un tollé

Rédigé par Christelle Gence | Jeudi 22 Janvier 2015



Belgique : une émission sur l’intégration provoque un tollé
La diffusion du premier numéro des Dossiers tabous mardi 20 janvier, intitulée « L’intégration en Belgique est un échec ! », a provoqué une vive polémique en Belgique. « Pathétique », « affligeant », « tronqué »… les adjectifs se sont multipliés au lendemain de sa diffusion sur la chaîne belge RTL-TVI.

A côté d’exemples d’intégration réussis, le journaliste Jean-Claude Defossé a exposé, en parallèle, les problèmes d'intégration et les crispations entre les musulmans et non musulmans, rapporte Le Vif. Il aborde ainsi une série de thèmes dits sensibles comme le repli communautaire, l’homosexualité, les mariages intra-communautaires, la place de la femme... ou encore le halal à la cantine et l'absence aux cours de natation, en présentant les témoignages de plusieurs personnes, dont certaines s’expriment à visage couvert.

Diffusée dans le cadre de la commémoration des 50 ans de l'immigration marocaine et turque en Belgique célébrée en 2014, l’émission a suscité un tollé les réseaux sociaux, dès le début de la diffusion de l’émission, notamment auprès de responsables politiques.

La députée fédérale Nawal Ben Hamou a fait part de sa consternation sur sa page Facebook : « Si vous êtes Belges d’origine marocaine ou turque à Bruxelles, Jean-Claude Defossé a déjà scellé votre sort : vous allez rater votre intégration ! Après la diffusion de son émission Dossiers Tabous sur RTL, si je ne me sentais pas aussi bien en Belgique, j’en arriverais à douter de ma propre intégration. Affligeant comme message tronqué. Juste ce dont on n’avait pas besoin en ce moment. »

Autre réaction politique, celle du bourgmestre socialiste de Saint-Josse-ten-Noode, Emir Kir, visé par l’émission. « Ce reportage était indigne, à charge, sans aucun débat puisque c'est M. Defossé qui est le seul à prendre la parole... D'autres personnes interviennent, mais on les prend dans la rue, comme ça... », a réagi l’élu sur son compte Twitter. « Incompétent en politique, Defossé l’est encore plus en tant que « journaliste ». Mélange d'amalgames, de préjugés,... pour semer la confusion », a écrit pour sa part Mahinur Ozdemir, une députée qui siège voilée à Bruxelles. « Au début, j'ai cru que c'était une emission sur les 50 ans de l'immigration en fait c'était le procès des musulmans », fait savoir le député bruxellois Jamal Ikazban.

Le journaliste et la chaîne assument

Très attendue, l’émission, annoncée en septembre 2014, devait signer le grand retour de Jean-Claude Defossé, un visage bien connu des Belges. Ancien journaliste à la RTBF et ex-député d'Ecolo, habitué à traiter des dossiers sensibles, l’homme est réputé pour ne pas pratiquer la langue de bois.

Interrogé sur le tollé provoqué par son émission, Jean-Claude Defossé a expliqué que si c’était à refaire, il le referait. « Les politiques nous présentent ce demi-siècle d'immigration musulmane comme une intégration réussie. Mais quand tu grattes, c'est bidon. Souvent, on n'ose pas nommer les choses. Le chômage, l'échec scolaire et la délinquance sont trois réalités où les immigrés sont plus dans le rouge que la moyenne nationale. Cela ne signifie pas qu'ils sont nécessairement responsables. Cela veut surtout dire que la Belgique n'a pas fait ce qu'il fallait pour les intégrer », a-t-il déclaré au magazine Moustique.

Au lendemain de la diffusion, la direction de RTL « assume » l’émission et « sa ligne éditoriale », tout en précisant qu’elle « savait que "Dossiers tabous" susciterait des réactions. » « C'est d'ailleurs pour cela que nous avons organisé un tchat pour répondre aux questions des internautes », a encore expliqué la chaîne.

Lire aussi :
La venue d’Eric Zemmour en Belgique provoque des remous
Belgique : quand un politicien méprisait les diasporas africaines
Belgique : les actes islamophobes en forte hausse en 2013





Loading














Recevez le meilleur de l'actu