Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Belgique : faire émerger un islam citoyen en 10 propositions

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Mai 2015



Belgique : faire émerger un islam citoyen en 10 propositions
Quatre mois après les attentats de Paris, la Belgique, comme la plupart des gouvernements européens s’affairent à tenter d’encadrer la pratique de l’islam. Le vice-président de la fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt, a lancé un projet de formations des imams, aumôniers et professeurs de religion islamique au sein des institutions belges.

Le comédien Ismaël Saïdi, Tewfik Sahih, fondateur du think-tank Pensée d’islam en Belgique, la doctoresse Zehra Günaydin, et l'islamologue Michael Privot déplorent que les forces vives musulmanes ne se considèrent pas comme « des forces de proposition qui pourraient susciter dès à présent un débat constructif, et certainement plus serein qu’il ne pourra jamais l’être après la prochaine catastrophe ». Dans une lettre ouverte publiée le 3 mai sur La Libre Belgique, ces quatre personnalités de l’islam de Belgique ont ainsi fait 10 propositions concrètes et ambitieuses pour participer à cette réflexion en gestation.

Un cahier des charges pour les mosquées

En ce qui concerne les mosquées, les signataires préconisent « l’arrêt de l’ouverture et la construction de toute nouvelle mosquée préalablement à l’établissement d’un plan urbanistique-mosquée ». Les mosquées devront obligatoirement être reconnues par l’Etat endéans les cinq prochaines années sur la base d’un cahier des charges précis énumérant leurs droits et devoirs. Troisième piste, la collectivité doit contribuer au financement des travaux nécessaires sur base d’un plan d’investissement négocié.

Pour les imams, ils auraient l’obligation de délivrer les prêches du vendredi dans la langue de la région où ils officient. Ils doivent également être diplômés d’une instance académique ou l'équivalent dans des domaines pertinents pour leur fonction. Les signataires proposent la « mise en place d’un projet de "mosquée pilote" par région » pour permettre la « diffusion du renouveau d’un islam pacifique, inclusif, égalitaire et œcuménique ».

« Les défis de l’époque nous contraignent à l’excellence »

La septième proposition engage l’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) à adopter une charte interne pour le respect de toutes les tendances et options théologiques. De son côté, le ministère des Cultes doit mettre en place « un fonds dédié à la production de traductions et de vulgarisations de qualité de traités en sciences islamiques classiques et contemporaines ». En neuvième position, on retrouve le lancement de « programmes d’échange internationaux entre mosquées et instituts universitaires islamiques promouvant activement le développement de pensées islamiques contemporaines». Enfin, la dernière suggestion préconise la mise en place d'un « volet général d’histoire des religions au sein du nouveau cours de citoyenneté proposé dans les écoles ».

Autant d'idées pour une participation active à la réforme des institutions musulmanes de Belgique. Même si leurs auteurs sont bien conscients que « ces propositions ne manqueront pas de déranger bon nombre d’habitudes et d’approches traditionnelles en matière d’organisation du culte, tant en intra qu’en extracommunautaire » « Les défis de l’époque nous contraignent cependant à l’excellence, à sortir des sentiers battus, à la prise de responsabilités et de décisions susceptibles de déranger certaines parties prenantes et des intérêts bien compris. (...) Il est impératif de saisir les opportunités que nous impose la crise profonde que nous traversons pour rebondir et fonder les bases de cet islam des lumières que tant d’entre nous appellent de leur vœux depuis trop longtemps », indiquent-ils.

Le débat promet en Belgique. L'initiative intervient après une déclaration « contre la radicalisation et pour la citoyenneté » en janvier signée par plus de 60 associations musulmanes. Trois des initiateurs des 10 propositions avaient alors signé le texte.

Lire aussi :
Formation des imams : le Maroc décidé à être une référence internationale
Laïcité et interculturalité : où peuvent se former les imams de France ?
Radicalisme et citoyenneté, les musulmans de Belgique font front commun
Convergences musulmanes de Belgique contre la radicalisation et pour la citoyenneté
Belgique : le débat sur l’enseignement religieux à l’école relancé
Les musulmans de Belgique auront leur émission radio




Loading












Recevez le meilleur de l'actu