Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Au gala de Syria Charity, plus de 200 000 euros de dons avec l'aide de Franck Ribéry

Rédigé par Imane Youssfi | Mardi 31 Octobre 2017



Samedi 28 octobre au Gala de charité de l'ONG Syria Charity, à droite l'humoriste Nounours, à gauche : Mohamed Alolaiwy, président de Syria Charity © Syria Charity
Samedi 28 octobre au Gala de charité de l'ONG Syria Charity, à droite l'humoriste Nounours, à gauche : Mohamed Alolaiwy, président de Syria Charity © Syria Charity
Syria Charity a organisé un gala de charité samedi 28 octobre au Docks de Paris, à Aubervilliers, en région parisienne. Près de 1 300 personnes ont répondu présents pour une soirée de sensibilisation au drame humanitaire en Syrie.

La soirée a été marquée par la présence des chanteurs Maitre Gim's et Vitaa qui ont chanté sur scène mais aussi des humoristes Younes et Bambi du Jamel Comedy Club ou encore du Professeur Raphaël Pitti, médecin formateur en médecine de guerre en Syrie.

« Nous avons collecté en tout, en terme de promesses de dons, un peu plus de 200 000 € », qui ne prend pas en compte les quelque 80 000 € générés par l'achat des places pour une moyenne de 60 €, explique Wadah Seddik, responsable administratif et financier à Syria Charity. Cette somme, l'ONG la doit en partie à la générosité du joueur de football Franck Ribery. L'international français a effectué à lui seul avec son épouse Wahiba un don de 150 000 €.

L'ONG s'est réjouit du déroulé de cette soirée, « elle a permis de mobiliser un peu plus la population française à la situation en Syrie et ça, c'était vraiment essentiel pour nous », estime Wadah Seddik.

Syria Charity a profité du gala pour annoncer le lancement de leur projet « Smile Center », lequel est un centre sur l’éducation des enfants. L'organisation dispose déjà de plusieurs écoles et elle va lancer « un programme de parrainages d'écoliers à 18 € par mois » dans le même modèle que pour le parrainage d'orphelins. L'argent collecté servira à ouvrir de nouvelles écoles et à gérerleur fonctionnement, selon Wadah Seddik.

Lire aussi :
Les personnels de santé, « les héros du drame syrien »
Infographie - Le terrifiant bilan des six années de guerre en Syrie illustré






Loading














Recevez le meilleur de l'actu