Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Attentat de Manchester : la récidive de Christian Estrosi sur la « cinquième colonne »

Rédigé par | Mardi 23 Mai 2017



Christian Estrosi était l’invité de la matinale de BFM TV-RMC mardi 23 mai, au lendemain de l’attentat de la Manchester Arena qui a fait 22 morts. Le maire de Nice a adressé un message d’encouragement « au maire de Manchester, aux autorités et aux secouristes sur le terrain », avant de faire une nouvelle fois référence à une prétendue « cinquième colonne ».

« J’ai été le premier à dire, et que n’ai-je entendu à l’époque, que nous avions sur notre propre sol une cinquième colonne qui avançait telle une pieuvre rampante avec des réseaux souterrains. Aujourd’hui, plus personne ne le conteste ni à gauche, ni à droite et c’est une réalité dans toutes nos grandes démocraties. La guerre, il faut la gagner à l’extérieur. La guerre, il faut la gagner à l’intérieur », a-t-il déclaré. La « cinquième colonne » fait référence, dans l'histoire, à la légende selon laquelle des partisans du général Franco se cachaient parmi les rangs des républicains lors de la guerre civile espagnole de 1936.

Qu'en dit le maire de Nice, qui affiche sa proximité avec Emmanuel Macron ? En avril 2015, suite à un attentat déjoué à Paris, Christian Estrosi affirmait qu’il existe en France des « cinquièmes colonnes » de « l’islamo-fascisme » qui « menacent la civilisation judéo-chrétienne ». Il parlait alors d’une « troisième guerre mondiale qui nous est déclarée aujourd’hui ». Cet élément de langage, il l’avait aussi utilisé en février 2015, lorsqu'il a déclaré qu’il y avait deux terrains sur lequel « l’islamo-fascisme avançait » : « Sur un terrain militaire. Il s’est improvisé un Etat, l’Etat islamique. Et les 5e colonnes qui sont enracinées dans nos démocraties et la France est une des cibles aujourd’hui. » Il n'avait formulé aucun regret pour ses propos. Pire, il récidive en réitérant une formule complotiste qui choque.






Loading














Recevez le meilleur de l'actu