Connectez-vous
Islam | Musulman | Toute l’actu sur Saphirnews.com

Facebook
Twitter
Google+
Dailymotion
YouTube
Rss




Sur le vif

Après l'opération anti-terroriste, les synagogues mieux protégées, veut Hollande

Rédigé par La Rédaction | Lundi 8 Octobre 2012



Après la vaste opération « anti-terroriste » menée samedi 6 octobre dans le cadre de l’enquête sur l’attaque de l’épicerie casher à Sarcelles, le gouvernement est au taquet pour communiquer.

Le président de la République a reçu dimanche 7 octobre à l'Elysée des représentants d'organisations juives. Il a annoncé le renforcement de la protection des lieux de culte juifs après qu'une synagoque d'Argenteuil (Val-d'Oise) ait été la cible de tirs à blanc la veille et a promis « la mobilisation totale de l'Etat pour lutter contre toutes les menaces terroristes », tout en appelant à refuser la stigmatisation des musulmans de France. Le chef de l’Etat a, dans cette optique, appelé le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui.

« Les musulmans de France ne doivent pas pâtir de l'islamisme radical, ils en sont aussi victimes. Et je ne tolérerai pas que, dans notre République, des hommes ou des femmes parce qu'ils ont des convictions religieuses, puissent être mis également en stigmatisation par des propos qui seraient déplacés », a déclaré le chef de l'Etat.

M. Moussaoui a exprimé dans un communiqué « son inquiétude face aux amalgames dont font l’objet les musulmans de France dans leur ensemble à travers des propos et déclarations inappropriés » et rappelle que « l’immense majorité des musulmans de France aspire à vivre sa spiritualité dans le strict respect des valeurs de la République et espère le faire dans l’indifférence comme tous les citoyens des autres cultes ou convictions ».

Il a déclaré souhaiter « que la pratique religieuse des musulmans soit perçue comme un élément de leur liberté individuelle plutôt qu’une source permanente de polémiques et de débats publics dont certains contribuent, malheureusement, à nourrir la stigmatisation et le rejet de l’autre ».

De son côté, la Grande Mosquée de Paris a appelé les organisations musulmanes chargées du culte « à réfléchir aux solutions pouvant permettre d'éviter la propagation d'activités terroristes contraires aux valeurs de la République et aux principes humanistes de l'islam ». « Depuis les odieux attentats perpétrés par Mohammed Merah, chacun peut en effet regretter que cette affaire, loin d'être isolée et exceptionnelle, révèle malheureusement la présence et la formation de nouveaux candidats à la radicalisation d'un islam djihadiste », ajoute-il dans un communiqué.

Islam djihadiste, islam radical, islamisme terroriste… les qualificatifs ne manquent pas pour désigner la religion musulmane telle qu'auraient pu pratiquer les personnes interpellées par la police mais dans lesquels les musulmans de France ne se reconnaissent pas.

Lire aussi :
Antisémitisme : un mort dans une vaste opération « anti-terroriste »
A Strasbourg, Manuel Valls menace d'expulsion les « prédicateurs de haine »
Sarcelles : un supermarché casher visé à la grenade


La Rédaction


Communiqués officiels | Archives | Culture | Billet | Actualité | Bien-être | Saphirnews.com | Médiacast | Publi-information | Webserie | Sur le vif | Psycho | Débats | Histoire | Revue de presse | vidéos | Services | Communiqué judiciaire


Inscription à la newsletter




Loading




L'actu vue par Yace