Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Angers : les perturbateurs anti-mosquée du conseil municipal, au tribunal

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 23 Novembre 2011



Le tribunal n’aura retenu que la qualification « d’entrave au conseil municipal ». Lundi 21 novembre, Benoît Couetoux du Tertre comparaissait devant le tribunal d’Angers pour avoir perturbé le conseil municipal de la Ville d’Angers le 8 avril dernier. Ce membre revendiqué du Bloc identitaire était entré, avec quatre autres perturbateurs, dans la salle du conseil municipal affublés de masques de cochons. Ils voulaient ainsi marquer leur opposition au projet de construction d’une mosquée dans la ville.

L’intervention au son de « pas un sou pour la mosquée, Angers n'est pas une terre d'Islam ! », avait choqué le maire Jean-Claude Antonini qui avait décidé de porter plainte. L’association des musulmans d’Angers avait également assigné le fonctionnaire de la préfecture d’Angers en justice pour « provocation publique à la haine raciale ». La qualification n’a pas été retenue par le tribunal.

Benoît Couetoux du Tertre risque jusqu’à 4 mois de prisons avec sursis et 105 jours de travail d’intérêt général. Une peine lourde pour son avocate Me Cyrille Guillou. « Depuis les faits, il a été suspendu de son poste à la préfecture alors qu'il doit élever trois enfants pour avoir seulement commis un simple chahut », a-t-elle déclaré. Le tribunal rendra sa décision le 2 janvier prochain.

Lire aussi :
La future mosquée à Angers ne fait pas l'unanimité
Des têtes de cochon sur le terrain d' une mosquée




Loading












Recevez le meilleur de l'actu