Connectez-vous S'inscrire






Société

A Lorette, la plage et la baignade interdites aux femmes voilées

Rédigé par | Mardi 27 Juin 2017

La commune de Lorette, dirigée par Gérard Tardy, refait encore parler d'elle. L'accès au bassin de baignade naturelle récemment inauguré est tout bonnement interdit aux femmes musulmanes voilées. Des associations locales réagissent contre cette pratique discriminatoire.



A Lorette, la plage et la baignade interdites aux femmes voilées
Après le Ramadan sans bruit, l’accès à la plage et à la baignade interdite aux femmes voilées à Lorette, non loin de Saint-Etienne, dans la Loire.

Le règlement du bassin de baignade naturelle municipale, ouverte au public depuis samedi 24 juin et qui peut accueillir jusqu'à 450 personnes en même temps, stipule que les femmes voilées sont interdites de baignade mais aussi d’accès, au même titre que sont prohibés les fumeurs et les chiens dans « l'espace de loisirs et de détente », comme en témoignent les pictogrammes (plus haut) barrés d’un trait rouge.

A Lorette, la plage et la baignade interdites aux femmes voilées

Interdites d'accès dans un espace de loisirs et de détente

L’interdiction est confirmée dans l’arrêté que la rédaction a consulté, daté du 8 juin et signé par le maire (divers droite) Gérard Tardy.

Celui-ci stipule ainsi que « dans l’eau, seul le maillot de bain est autorisé : forme slip ou boxer pour les hommes ; une pièce ou 2 pièces pour les femmes » tandis que « sur la plage sont autorisées les casquettes, chapeaux, paréos, tee-shirts, shorts de plage » et « sont interdits, monokini, burkini, voile dissimulant partiellement ou totalement le visage, combinaison ».

« Tout manquement à cette disposition implique l’expulsion immédiate (pouvant couvrir toute la période d’ouverture saisonnière) des contrevenants par le personnel de surveillance, de sécurité ou au besoin par la force publique », lit-on encore.

« Lorette se distingue par des pratiques nuisibles à la cohésion sociale »

La Maison des Potes 42 et l’association Aide aux démarches administratives (ADASLCD) ont annoncé qu'elles portent plainte contre la décision discriminatoire prise par la mairie et entendent « exercer toutes les voies de recours possibles pour que le règlement intérieur du site "Baignade Naturelle de Lorette" soit conforme a la législation ».

« Bien que le site soit cofinancé par l’Etat, Saint-Etienne Métropole et la ville de Lorette, Mr Gérard Tardy, le maire de cette commune en interdit totalement l’accès à une frange de la population féminine musulmane », déplorent les responsables dans un communiqué mardi 27 juin.

« Nous interpellons Monsieur le Préfet de la Loire, Monsieur le Procureur de la République, Monsieur le Président de Saint-Etienne Métropole pour que cesse cette situation de rejet discriminatoire qui est contraire à tous les principes qui fondent la République », ajoutent-ils, constatant que la commune de « Lorette se distingue encore une fois, par des pratiques nuisibles à la cohésion sociale ».

Lire aussi :
Affaire du burkini : saison 2 épisode 1, preview à Sisco
Ramadan sans bruit ? Le maire de Lorette ne regrette pas ses panneaux


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur



Loading












Recevez le meilleur de l'actu