Connectez-vous S'inscrire






Economie

350 entreprises sont mobilisées pour les jeunes de quartiers des Hauts-de-Seine

Rédigé par Propos reccueillis par Assmaâ Rakho Mom | Jeudi 24 Mai 2007

Les 26 et 27 juin prochains se déroulera le Forum emploi en divers cités. Organisé par la Coordination islam et société du 92 (CIS92), Radio France Maghreb et Saphirnews.com. A partir de 14 heures, rendez-vous seront pris le 26 juin 2007 à la Chambre de commerce et d’industrie des Hauts-de-Seine, tandis que ceux du 27 seront organisés au Centre départemental de documentation pédagogique. Saphirnews a rencontré Richard Lejoyeux, président du CIS92. Entretien.



Saphirnews : Pourquoi avoir organisé un tel forum ?

Richard Lejoyeux : C’est une problématique nationale que l’emploi des jeunes, et elle se divise en deux: l’emploi des jeunes sans formations et l’emploi des jeunes qui ont des diplômes importants. On s’est rendus compte que les jeunes qui ont des diplômes ont souvent travaillé beaucoup pour passer leurs examens, pour obtenir satisfaction à l’université, et malheureusement ensuite ils ne trouvent pas de travail à la hauteur de leurs compétences. Et ça, c’est une vraie problématique que nous avons soumis aux autorités du département, à savoir la mission ville et cohésion sociale, la Direction départementale du travail, l’ANPE et la Chambre de commerce et de l’industrie, qui ont décidé de se mobiliser avec nous pour mettre en place un forum dédié aux diplômés.

350 entreprises sont mobilisées pour les jeunes de quartiers des Hauts-de-Seine

Comment a été organisé l’événement ?

R. L. : On a essayé de cerner la demande. Pour nous il y en a deux, comme dit plus haut. A partir du moment où nous avons lancé cette opération, on a commencé la collecte de CV. Et on s’est rendu compte que malheureusement, une part non négligeable des CV que nous avions étaient des CV trop généralistes pour être employables directement. C’est-à-dire qu’on a des étudiants qui ont fait des études brillantes d’anthropologie, d’histoire et géographie, de sciences sociales, etc., et qui se trouvent avec des diplômes qui ne sont pas très employables pour des entreprises commerciales, d’engeneering ou de communication, etc. On s’est donc dit qu’il faudrait d’un côté chercher directement de la formation professionnelle, dans les entreprises qui en sont capables, pour les diplômés qui en présentent les caractéristiques, qui répondent aux profils demandés par les entreprises.

Mais on ne peut pas laisser tomber les autres ! Il faut les aider, les suivre, leur donner les moyens de revaloriser leur compétences, de rechercher finalement quel type de profil professionnel correspondent à leur personnalité, et ensuite évidemment voir avec eux les passerelles de formation qui leur permettraient de transformer un CV généraliste en un CV beaucoup plus pointu dans tel ou tel domaine, sachant qu’une personne qui a fait des études pendant cinq ans après le bac a quand même appris énormément de choses pour ce qui est d’organiser son travail, de mettre en place des dossiers, et le fait, à un moment, de trouver des formations qualifiantes dans un domaine précis permet de raccorder leurs compétences généralistes à la demande de profils professionnels dans le département. Je signale que la Chambre de commerce et de l’industrie a mobilisé plus de 350 entreprises.

De manière pratique, une fois les CV envoyés, que se passe-t-il pour les jeunes diplômés ?

R. L. : Une fois les CV envoyés, en ce moment on est en train d’organiser les journées de rencontre avec l’équipe du CIS92 pour aider les candidats à mettre parfaitement en valeur leurs compétences. Le 1er juin, il va y avoir une commission de sélection qui va permettre de déterminer, des CV que nous aurons reçu, ceux qui sont directement en coïncidence avec les profils de postes recherchés par les entreprises partenaires de cette opération, pour leur organiser le premier jour du forum, ce qu’on appelle un « job-dating », c’est-à-dire la possibilité de rencontrer de façon organisée les directeurs des ressources humaines des entreprises qui auront eu en amont les CV de ces jeunes, de telle sorte que à la fin de la journée, on puisse espérer que bon nombre d’entre eux rentreront à la maison avec un contrat.

Et le deuxième jour ?

R. L. : Le 27 juin sera dédié à ceux qui n’auront pas été sélectionnés pour la première journée. On organisera des rencontres avec des spécialistes de la réécriture de CV, de la détection de profils professionnels et des différentes filières de formation professionnelle qui permettent à un CV généraliste de renforcer ses compétences dans un domaine précis, et donc de se rendre beaucoup plus employable pour les entreprises qui les recherchent.

A qui s’adresse ce forum ? Est-ce prioritairement aux jeunes de banlieues ?

R. L. : C’est prioritairement aux jeunes issus, comme on les appelle, des ZUS (Zones urbaines sensibles), et tout particulièrement à celles des Hauts-de-Seine, et plus encore à ceux dotés de diplômes allant de bac+2 à bac+5 et plus.

Est-ce une sorte de discrimination positive ? Et y êtes-vous favorable ?

R. L. : Non, je pense que c’est une porte que nous avons ouverte pour multiplier les chances de trouver un travail quand on en a les compétences. Pour moi, le terme de discrimination positive a un aspect péjoratif, alors que dans le cas présent c’est plutôt une porte ouverte pour augmenter les chances possibles, pour ceux qui en ont la compétence, de trouver du travail dans le département des Hauts-de-Seine. Et on peut espérer que ce type d’expérience, s’il s’avère positif, puisse se développer un peu partout en Ile-de-France, et même en France.

Justement, si c’est un succès, l’événement serait-il susceptible d’être organisé ailleurs ?

R. L. : J’espère que si c’est un succès, le gouvernement en place en tirera profit en le développant ailleurs. Ce forum est un point de départ pour mettre en place, dans les villes signataires des contrats de cohésion sociale, des séminaires toute l’année avec des spécialistes dans les différents domaines cités plus haut, pour préparer et suivre les diplômés, de telle sorte qu’à la prochaine édition de ce forum emploi en divers cités, il y ait beaucoup plus de jeunes qui soient éligibles à la première journée.


Cliquez-ici pour envoyer votre CV





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu