Connectez-vous S'inscrire






Société

1er G8 pour Nicolas Sarkozy

| Jeudi 7 Juin 2007

Premiers pas sur la scène internationale pour Nicolas Sarkozy. Le président français est à Heiligendamm en Allemagne, pour le sommet du G8 qui s'est ouvert hier. Il s'est déclaré "déterminé" à faire entendre la voix de la France sur deux principaux sujets, le climat et l'Afrique.



Arrivée du couple Sarkozy
Arrivée du couple Sarkozy

La lutte contre le changement climatique

Le président de la République est arrivé vers 16H30 locales dans la petite cité balnéaire de la Baltique (nord-est de l'Allemagne) où se tient le sommet des huit grandes puissances.

A peine arrivé dans le luxueux hôtel où logent les délégations coupées du reste du monde, le président français a eu un entretien bilatéral avec la chancelière allemande Angela Merkel qui préside le G8.

A l'issue de cette rencontre, il a réitéré sa volonté d'obtenir "un objectif chiffré" de lutte contre le changement climatique et a assuré qu'il en parlerait le soir même au président américain George W. Bush.

"Il faut qu'on se fixe un objectif pour bien montrer la détermination du G8 à agir et à obtenir des résultats", a-t-il insisté.

Ce qui ne va pas être simple puisque les Etats-Unis refusent qu'un objectif global à long terme de réduction des gaz à effet de serre (GES) soit annoncé.

L’Afrique

Mercredi, M. Sarkozy a aussi évoqué son autre priorité, l'aide à l'Afrique, soulignant qu'"il faut l'aider pour éviter le désastre que nous connaissons et les risques en terme d'immigration non maîtrisée".

En signe de son engagement, le président de la république devait rencontrer un peu plus tard les chanteurs Bono et Bob Geldof, avocats infatigables de la solidarité avec le continent le plus pauvre de la planète, ainsi que le musicien sénégalais Youssou N'Dour.

M. Sarkozy, qui sera jeudi le rapporteur du Darfour au sommet, a d'autre part annoncé "une initiative" sur cette province occidentale du Soudan grande comme la France, en proie à une guerre civile qui a fait 200.000 morts.

Manifestations

Hier soir, quelque 10.000 manifestants ont affronté la police allemande et brièvement barré toutes les routes menant à la station balnéaire de Heiligendamm où a débuté le sommet.

La police a utilisé des canons à eau pour disperser 2.500 protestataires qui barraient l'une des routes, et arrêté environ 160 personnes lors de différentes confrontations.

Des membres de plusieurs délégations se sont plaints que les manifestations entravaient leurs déplacements.

Auparavant, huit policiers avaient été blessés lors de heurts à proximité de la ville de Bad Doberan. Des canons a eau ont été utilisés "lorsque les manifestants ont bombardé la police de pierres", a déclaré Lüdger Behrens, porte-parole des forces de l'ordre.

Quelque 16.000 membres des forces de sécurité ont été déployés dans la région pour le sommet. Les dirigeants sont protégés des manifestants par une clôture de 12 km surmontée de fils barbelés.





Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu