Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Religions

Une prière mixte dirigée par des femmes, une première en France qui bouscule les habitudes des musulmans

Rédigé par Yousra Gouja et Hanan Ben Rhouma | Lundi 9 Septembre 2019 à 13:00

           

La première prière mixte dirigée par des femmes a été inaugurée, samedi 7 septembre, en plein Paris. Une initiative inédite en France qui n’est pas sans faire l’objet de vives critiques parmi les musulmans mais que les porteuses du projet de mosquée Simorgh ont bien l'intention de réitérer et de faire perdurer dans le temps. Reportage.



Une prière mixte dirigée par des femmes, une première en France qui bouscule les habitudes des musulmans
« Il est temps aujourd'hui pour nous, musulmans de l'islam progressiste, de sortir de l'ombre. » C'est par ces mots qu'Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay ont donné le ton d’un après-midi que d’aucuns parmi des fidèles qualifient avec enthousiasme d’« historique ». Les fondatrices du mouvement Voix d’un islam éclairé (VIE) ont dirigé une prière mixte qui voit se mélanger, aux mêmes rangs, hommes et femmes. Une première qui s’est déroulé, samedi 7 septembre, dans une salle louée pour l’occasion, à une adresse qui doit demeurer discrète par mesure de sécurité. Paris est la seule indication géographique qu’il est permis aux personnes présentes de communiquer.

Dans une salle qui n’a pu, en raison de sa faible capacité d’accueil, contenir qu’une soixantaine de personnes, Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin ont inauguré le projet Simorgh avec lequel elles entendent concrétiser leur vision d’un islam « progressiste » et « éclairé », qui écarte « l’obscurantisme » du chemin qui les mène à Dieu. Elles s’adressent en particulier aux « orphelins de mosquées » que sont les jeunes convertis et d’autres musulmans en quête de sens. Le fait qu’elles soient elles-mêmes converties est un élément explicatif important à leur démarche qui détonne – pour le moins qu’on puisse dire – parmi les musulmans de France.

« Venez comme vous êtes »

Au nom de l’égalité entre les femmes et les hommes, « toute femme qui le désire peut devenir imame, prêcher et prier avec les hommes sans hiérarchie spatiale et dans une totale mixité », estiment-elles. Le voile n’étant « ni interdit, ni obligatoire » à leurs yeux, les femmes peuvent, si elles le souhaitent, ne pas porter le voile pendant les prières. Tout le monde est accepté, sans jugement sur les orientations philosophiques ou sexuelles des fidèles. « Venez comme vous êtes », nous précise un fidèle, Imad.

Anya, la quarantaine en voie de conversion à l'islam et travaillant dans le service à la personne, se reconnaît dans le discours des imames du jour. « J’aime la manière dont elles véhiculent un islam plus libre. Je me sens libre de parler de tout sujet », nous indique-t-elle. Quant à Amine, il nous confie avoir « trouvé un équilibre en s’éloignant de la lecture traditionnelle ».

Autre point important qui tient particulièrement Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin à cœur, l’usage exclusif du français pour leurs sermons (khotba). Toute formule en arabe est traduite pour garantir une compréhension du discours par les fidèles. La prière en soi continue, en revanche, à être faite dans la langue du Prophète de l'islam.

Lire aussi : Plaidoyer pour l’égalité hommes-femmes dans le culte musulman

Des soutiens affirmés à la démarche

Grâce aux « milliers d’euros » qu’Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin disent avoir collectés ces derniers mois par le biais de fidèles, elles ont d’ores et déjà prévu d’organiser un rendez-vous mensuel sur un an, dans des lieux différents, sur le modèle de la prière hebdomadaire du vendredi à laquelle aucune mosquée de France ne déroge.

Simorgh bénéficie de nombreux soutiens parmi lesquels la Fondation de l’islam de France ou encore la Fondation pour l’innovation politique (Fondapol). Parmi les parrains, figurent aussi Abdennour Bidar et Omero Marongiu-Perria qui, absents le jour de l’inauguration du projet Simorgh, ont exprimé leur soutien à travers des messages lyriques lus à l’assemblée. Ludovic-Mohammed Zahed, président de l’institut Calem et fondateur des Homosexuel-le-s musulman-e-s de France (HM2F) a, en revanche, bien pris part à la rencontre aux côtés de Seyran Ates, imame de la mosquée Ibn Rushd-Goethe de Berlin, et Ani Zonneveld, présidente de l’association Muslms for Progressive Values, aux Etats-Unis, afin de partager leurs expériences.

Une initiative qui n’entend rien « imposer » aux musulmans

« Nous aimerions avoir une alternative similaire en Belgique », nous indiquent Baudoin et Saloua, deux fidèles belges pour qui « il faut déjà que cela prenne en France » pour l’exemple et l’inspiration que l’association VIE peut générer. « Nous espérons que ces temps de prières réguliers aideront ceux qui ont besoin de trouver leur singularité spirituelle », indique, pour sa part, Eva Janadin.

Des règles existent et Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin ont bien conscience de ne pas être dans la « norme ». « Nous sommes souvent accusées de faire de l’innovation », déclarent-elles. Les deux imames rappellent toutefois à qui veut bien les écouter ne rien vouloir « imposer » aux musulmans. Elles finissent d’ailleurs souvent leurs prises de parole par des « attention, il s’agit ici de mon interprétation ». Anne-Sophie Monsinay et Eva Janadin ont reçu plusieurs menaces mais elles gardent le cap car « les menaces sont moins nombreuses que les encouragements ».

A terme, c'est un lieu fixe, la mosquée Simorgh, qu'elles souhaitent inaugurer en France. Un même vœu que formulent les porteurs d'un projet de mosquée similaire appelée Fatima. Ces derniers organisent en septembre un colloque pour faire valoir, eux aussi, leur vision d'un islam « libéral ».

Mise à jour : Avec la mosquée Fatima, les voix de l'islam libéral s'affirment. Reportage

Lire aussi :
Plaidoyer pour l’égalité hommes-femmes dans le culte musulman




Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

16.Posté par Chin le 30/09/2019 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Arretez un peu les conneries comme "il faut progresser, il faut changer ...."

L'Islam est dejà parfait et progresse dejà sans que l'on déforme les enseignements de la sunna et des salafs salih!

La femme peut faire imame d'un groupe de femmes ou d'un groupes de jeunes enfants, non encore connaisseurs (selon les commentaires des savants à partir des hadiths..)
mais pas dans une prière en groupe d'hommes et de femmes!

Cette idiotie n'est pas un progrès c'est une non comprehension, Les femmes et les hommes sont dejà égalité avec chacun leurs roles respectifs

15.Posté par Mythopasmytho le 16/09/2019 18:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne fait pas une religion tout seul dans son coin. Parce que l'on est diplomé on ne s'autoproclame pas légitime.
La légitimité d'un religieux se trouve dans des institutions sérieuses (reconnues) une religion ce n'est pas une dizaine de fidèles à un religieux qui la décrètent mais une institution reconnue, ce que l'on appelle le Culte. Culte et diplomé ne signifient pas la meme chose.

14.Posté par Mythopasmytho le 16/09/2019 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne prétends pas etre initié. Comme la plupart des Français je n'ai quasi pas d'instruction religieuse, je suis allé un peu à l'église enfant et guère plus, je suis par ailleurs athée. Si j'ai l'air d'accorder des bons points là n'était pas mon intention.
Je dirais qu'etre diplomé n'a d'ailleurs jamais été synonyme de légitime.
Si on prend un diplômé en école de journalisme par exemple ce dernier peut très bien mettre son diplôme au service de qui il veut. Extreme droite, journal économique, écolo etc.
Le paramètre qui compte n'est pas que le fait d'etre diplomé mais plus encore le fait qu'un culte soit organisé.
Et pas que quantités de gens s'autoproclame légitime parce que diplomé.
Je dirais qu'il n'est pas impossible que certains puissent confondre un islam, une voix (un islam de France donc) avec un islam Français.
Après le terme islam de France ne signifie peut etre pas ce que j'ai compris et il signifierait islam Français.
Je ne me suis jamais donné la peine de chercher, vérifier ce que signifie réellement ce terme. Il m'a semblé comprendre cela juste.

13.Posté par mali le 16/09/2019 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette mosquée mixte sans pudeur est contradictoire au principe de l'islam et une innovation incontestable ! le nom simorgh reflète un animal de la mythologie qui vient du mot mytho donc faux ! Qu' Allah les guide dans le droit chemin amin.

12.Posté par Mythopasmytho le 15/09/2019 21:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La nouveauté serait plutôt des musulmanes non voilées dans une mosquée.
Prier non voilée ça doit quand meme etre rare.
Meme chez les chrétiennes, regardez les mariages princiers, elles portent toutes des chapeaux.

11.Posté par Mythopasmytho le 15/09/2019 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les femmes sont bavardes, elles sont des pies. L'homme lui ne parle jamais pour rien dire. Lol.

10.Posté par Mythopasmytho le 15/09/2019 17:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hocine. C'est justement pour cela qu'ils étaient séparés, parce qu'ils discutaient entre eux et troublaient l'office.
Et encore aujourd'hui ils continuent. Ils ne peuvent pas s'empecher de parler, il faut qu'ils chuchotent.
Ils se voient H24 mais ne se sont pas fichus de se concentrer sur autre chose que sur eux memes.
Ceci dit ce n'est du à un sexe. Hommes ou femmes sont pareils.
C'est surtout du à un non respect envers le religieux, qui lui, a travaillé peut etre toute une journée ou meme plusieurs jour pour préparer son sermon.
Ce sont les fidèles qui sont mal éduqués, etre homme ou femme n'a rien à voir dans l'affaire.

9.Posté par Hocine Ghegaglia le 14/09/2019 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut tout simplement y voir un travail de longue haleine dont le but n'est pas de rendre l'islam accessible à tous en contrevenant au dogme, mais au bout du compte une façon de discréditer cette religion comme c'est le cas du judaïsme et de la chrétienté.
Pendant longtemps les femmes et les hommes n'étaient pas assis côte à côte dans les églises. Les hommes s'asseyaient par terre à droite en entrant par une porte et les femmes à gauche, en passant par une porte latérale.
Le tout a dégénéré lorsque les gens venaient pour exhiber leurs parures et leurs parfums, comme dans un concours de séduction.
Qu'on le veuille ou non, la proximité des hmmes et des femmes dans tout lieu saint n'est pas sans effet sur la concentration et la qualité de la méditation.

On finira par savoir qui est l'instigateur de telles innovations ( بدعة) car c'est une source de division et de désintégration de la société musulmane. Ceci me rappelle étrangement les voeux de M. N. Sarkozy, qui luttait pour un islam de France.

Mais cette religion, l'Islam, a un Dieu qui va la préserver.

Bien à vous,

H.

8.Posté par Kad le 13/09/2019 21:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci mythopasmytho :-)

7.Posté par Mythopasmytho le 13/09/2019 15:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les religions sont des disciplines très sérieuses. Il faut des années d'études pour prétendre les décrypter. Les deux du dessous vous pouvez, je suis quasi certain aller vous rhabiller.

6.Posté par Mythopasmytho le 13/09/2019 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jusqu'ici je n'en comprenais pas le sens, l'intérêt, mais il il est devenu quasi obligatoire qu'une voix s'impose, un islam de France est vraiment devenu quasi obligatoire, impératif.
N'importe qui s'auto proclame et sort de son chapeau des interprétations qui en contredisent d'autres. Ce n'est plus tenable. L'islam passe pour un grand guignol. Un grand n'importe quoi. Personne n'y comprend plus rien.

5.Posté par Mythopasmytho le 13/09/2019 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pareil Benayache. Ou est t-il écrit que seuls les hommes doivent dire la messe.
Non parce qu'il y en a marre des interprétations diverses et variées qui disent tout et leur contraire.

4.Posté par Mythopasmytho le 12/09/2019 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je me pose une question. Vous etes théologien Elie?
Parce que lorsque l'on avance quelque chose il faut citer ses sources, d'autres, soi meme, un enseignement académique etc.

3.Posté par Mythopasmytho le 12/09/2019 17:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous etes le premier Elie. C'est du jamais lu.
Comprendre le contraire. Toujours les memes versets utilisés afin d'incriminer.
Ceci étant dit, il n'est pas ici question de pouvoir, une femme qui dit la messe ça ne mange pas de pain. Lol.
C'est déjà ça vous me direz, mais chez nous comme ailleurs le pouvoir reste masculin. Il reste synonyme de force, de virilité et les femmes toujours considérées comme étant juste un complément, un partenaire.

2.Posté par Elie VERNET le 11/09/2019 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment va-t-elle faire pour expliquer que les hommes peuvent battre leurs femmes (versets 34/38 de la sourate 4) et que les hommes peuvent aller comme et quand ils leur plaira à leur champ de labour que sont les femmes (sourate II 223) ?

1 2