Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Une fatwa autorise les musulmans à boire... pendant Ramadan

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 19 Juillet 2013 à 15:08

           


« Ceux qui ne peuvent supporter la soif peuvent boire juste assez pour étancher leur soif et (...) le jeûne ne sera pas invalidé » : ces propos surprenants sont ceux d’une fatwa (avis religieux) émise par l'ayatollah Asadolah Bayat Zanjani en Iran.

Les médias iraniens en ont fait écho jeudi 18 juillet. Plus que sérieux, sur son site web, le chef religieux dit s’appuyer sur « deux récits religieux » reposant sur des restrictions concernant « certaines conditions climatiques ou géographiques ». L’ayatollah prend alors pour exemple les « périodes où le jour dure 21 heures » et celles où « il fait nuit pendant six mois ».

Celui qui « tombe malade en observant le jeûne ou si sa maladie s'aggrave » ainsi que celui qui « ne supporte pas la soif extrême (...) comme les ouvriers qui font des travaux durs pendant une longue journée », peuvent boire sans avoir à rattraper ce jeûne, selon lui. « L'imam Sadegh (6e imam du chiisme) dit lui-même que les personnes peuvent boire pour préserver leur vie et éloigner le danger», dit-il encore.

Sa fatwa a vite fait de provoquer un tollé en Iran. Un autre haut dignitaire, Nassez Makarem Shirazi, a assuré qu’il était hors de question qu'on puisse « en même temps faire le jeûne et boire ».

Effectivement, durant le Ramadan, les musulmans ne doivent ni boire ni manger. Les malades et les plus fragiles sont toutefois exemptés de ce jeûne. Ils sont alors tenus, selon les cas, de rattraper les jours manqués ou de verser une compensation financière à des nécessiteux. La « fatwa » ubuesque de l'ayatollah Zanjani n'a vraiment rien d'une pratique orthodoxe du Ramadan.

Lire aussi :
Ramadan 2013 : une fatwa pour faciliter la pratique des prières du soir
Une fatwa de l’UOIF autorise les athlètes des JO à ne pas jeûner
Indonésie : une fatwa interdit les « dos d'âne »




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Plovdiv le 20/07/2013 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage ! Pour une fois qu'il y a un ayatollah intelligent, il est tourné en dérision.

2.Posté par Alina Reyes le 20/07/2013 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout de même, pour les ouvriers qui travaillent en plein soleil, mieux vaut boire que mourir.

3.Posté par Hossayn le 22/07/2013 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam

La religion islamique a pour richesse une précision et sa validité à tout époque, il est toujours marrant pour moi de voir des gens dire oh dommage pour une fois qu'une personne nous rende l'islam moins ce qu'il est...
Ce qu'il est ? Une religion tolérante (aucune personne en situation de danger de santé n'est obligé a jeuner) mais régissant la vie des être humains de manière à ne pas tomber dans ce qui pourrit nos coeur, belle et complète.
Parcontre une société capitaliste est là pour casser les religions en général pourquoi?
Un religieux n'est pas dans la démesure: Il consomme donc moins.
Un religieux n'est pas dans la haine: Il consomme donc moins d'armes.
Un religieux n'est pas dans la débilité de ce que nous donne les médias, il réfléchit plus donc: Il consomme donc moins.
Un religieux est conservateur d'idée ne venant pas des êtres humains: Il n'est donc pas manipulable par l'être humain: Il consomme donc moins.
Bref, un religieux n'est pas assez fructifiant pour les gros bonnet de ce monde donc ils le combattent mais ces gens là ont le mérite de le faire pour une raison. Par contre les moutons qui les suivent?

4.Posté par Melki le 23/07/2013 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Absolument d'accord avec toi frère Hossayn

5.Posté par Carl le 07/06/2016 15:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Au pari de Pascal, je préfère le pari de Marc Aurèle
Le pari de Pascal est bien connu. Cette position purement intellectuelle qui invite à faire comme si on croyait. Je ne peux pas faire comme si je croyais en Dieu lorsque ce n’est pas le cas pour gagner une éternité de félicité hypothétique. Il est surprenant qu’un si grand génie ait échafaudé un tel stratagème. L’empereur romain Marc Aurèle (121-180) avait pensé à une position beaucoup plus sage et rassurante.
"Vivez une bonne vie. S’il y a des dieux et qu’ils sont justes, alors ils ne se soucieront pas de savoir à quel point vous avez été dévots, mais ils vous jugeront sur la base des vertus par lesquelles vous avez vécu.
S’il y a des dieux mais qu’ils sont injustes, alors vous ne devriez pas les vénérer.
S’il n’y a pas de dieux, alors vous ne serez pas là, mais vous aurez vécu une vie noble qui continuera d’exister dans la mémoire de ceux que vous avez aimés. Je n’ai pas peur. Marc Aurèle" "