Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

 


Religions

Un voyage interreligieux inédit en Ukraine pour dénoncer la guerre, le pape François en soutien

Rédigé par Heven Armede et Lina Farelli | Mardi 19 Avril 2022 à 16:55

           

Des représentants des grandes religions ont effectué, mardi 12 avril, un voyage historique en Ukraine pour témoigner de leur solidarité envers une population en souffrance depuis l’invasion russe survenue fin février. Des paroles empreintes de paix ont émaillé l’événement soutenu par le Vatican et au cours duquel un message fort du pape François dénonçant la guerre a été adressé aux Ukrainiens et aux leaders religieux.



12 représentants des grandes religions se sont rendus, mardi 12 avril à Tchernivtsi, à quelque 500 km au sud-ouest de Kiev, pour une visite historique visant à condamner la guerre en Ukraine. Ce voyage interreligieux a été initié par l’Institut interconfessionnel Elijah, basé à Jérusalem, en soutien aux réfugiés et aux citoyens ukrainiens touchés par la guerre à qui ils ont souhaité offrir de l’amitié et du réconfort, et leur partager un moment de bien-être spirituel.

Les chefs religieux ont pris la parole dans le théâtre de la ville de Tchernivsti, non loin des frontières roumaine et moldave. Il s’agit du premier événement public autorisé par les autorités locales depuis le début du conflit le 24 février dernier. Celui-ci a déjà fait à ce jour au moins 4 335 victimes selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH) et plus de 4 millions de réfugiés ukrainiens selon le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR).

« Tout chef religieux qui n’agit pas a un cœur de pierre »

« C’est un moment spirituel, pastoral et inspirant. Nous sommes là pour être avec vous », a déclaré le directeur de l’Institut Elijah, Alon Goshen-Gottshein, en guise d’introduction de ce rassemblement réunissant des dignitaires chrétiens, musulmans, bouddhistes, hindouistes et juifs.

L’archevêque Herman de l’Eglise orthodoxe d’Ukraine, qui a rompu avec le Patriarcat de Moscou en 2019, s’est lui directement adressé aux envahisseurs russes : « Aujourd’hui, je voudrais lancer un appel aux personnes qui sont venues envahir notre terre ukrainienne et nous tuer. (…) Si vous nous entendez : Arrêtez ! Arrêtez-vous pour le bien de votre âme éternelle. Par souci de cette image de Dieu par laquelle vous avez été créés. » Il a ensuite encouragé les chefs religieux présents à faire pression sur leurs gouvernements pour aider à mettre fin à l’invasion : « S’il vous plaît, arrêtez la guerre en Ukraine. Que Dieu vous bénisse. Gloire à l’Ukraine. »

L’archevêque greco-orthodoxe de Grande-Bretagne, Nikitas Lulias, a insisté sur le fait que les chefs religieux ont un rôle à jouer dans l’arrêt de la violence en Ukraine en déclarant que « tout chef religieux dans le monde qui n’agit pas et qui est indifférent a un cœur de pierre ». Tandis que le rabbin Menachem Glitzenshtein de Tchernivsti, la ville hôte de l’événement, a rappelé que l’importance du cinquième commandement, celui de ne pas tuer, le grand mufti émérite de Bosnie, Mustafa Ceric, qui a été témoin des guerres nationalistes qui ont déchiré les Balkans entre 1992 et 1995, s’est adressé en solidarité « à ses frères et sœurs » d’Ukraine afin qu’ils sachant qu’ils ne sont pas seuls dans ces moments terribles. « Je viens de Sarajevo et nous savons par quoi vous passez aujourd’hui. Souvenez-vous qu'il y a des gens qui se souviendront de vous », a-t-il indiqué.

Le représentant hindouiste, Swami Atmapriyananda, vice-chancelier de l’Université Ramakrishna en Inde, a estimé que cette rencontre était « une inspiration à embrasser la paix et la liberté ». Sœur Giàc Nghiêm, a, quant à elle, dirigé en tant que moine un exercice de méditation, expliquant que cette pratique avait aidé des victimes de la guerre du Vietnam à « retrouver leur force ».

Un soutien appuyé du Pape contre « les forces du mal »

Le pape François n’était pas présent physiquement mais son ombre planait au cours de l’événement. Il a adressé un message dans lequel il a fustigé « les souffrances infligées à tant de personnes faibles et sans défense, les nombreux massacres de civils et de jeunes victimes innocentes, la fuite désespérée des femmes et des enfants ». « Tout cela choque nos consciences et nous oblige à ne pas nous taire, à ne pas rester indifférents à la violence de Caïn et au cri d'Abel, mais à élever la voix avec force pour demander, au nom de Dieu, la fin de ces actions abominables », a-t-il déclaré.

« Le moment présent nous trouble profondément car les forces du mal sont à l’œuvre », a signifié le chef de l’Eglise catholique en désignant les troupes russes. Après avoir exhorté les gouvernements à agir pour mettre fin à la guerre, il a enfin remercié les responsables religieux pour l’initiative « qui contribue à renforcer le sens de la responsabilité des croyants face à une guerre qui contredit tant d'efforts réalisés au cours des dernières décennies pour construire un monde moins armé et plus pacifique ». C’est loin d’être la première prise de parole du pape contre la guerre en Ukraine. Très actif sur la scène diplomatique, il a déjà indiqué qu’il envisageait de se rendre à Kiev.

Les organisateurs du voyage interreligieux ont encouragé les leaders religieux et les croyants à signer, sur le site Faith in Ukraine, une déclaration de solidarité incitant à « cultiver l’amitié envers les autres, au-delà des clivages qui ont séparé de nombreuses communautés religieuses pendant des siècles, en respectant et en embrassant la différence de l'autre en religion ».

Lire aussi :
L’orthodoxie mondiale au défi de la guerre en Ukraine
Guerre en Ukraine : à Jérusalem, les leaders religieux exhortent le patriarche de Moscou à la paix
En France et en Europe, la solidarité et des prières musulmanes à l’œuvre pour l’Ukraine




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Abdoulaye le 20/04/2022 06:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Belle initiative. Merci de.nous l'avoir fait connaître.

2.Posté par Rond LEDARON le 20/04/2022 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et pas ce type d'initiative pour le Yémen, la Palestine, la Syrie, la RDC etc...?
La géométrie variable comme mode de fonctionnement ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.