Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 


 


Sur le vif

Un menu végétarien par semaine obligatoire dans les cantines scolaires

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 1 Novembre 2019 à 12:00

           


Dès la rentrée des vacances de la Toussaint, les établissements scolaires, de la maternelle au lycée, sont tenus de servir au moins un menu végétarien par semaine aux enfants.

Cette petite révolution dans l’assiette, introduite par la loi EGalim, entre en vigueur dès le 1er novembre 2019. Il s'agira de servir, selon le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, « un menu unique (ou un menu alternatif dans le cas ou plusieurs menus sont proposés) sans viande ni poisson, crustacés et fruits de mer » et qui « pourra néanmoins comporter des œufs ou des produits laitiers ».

Cette mesure est menée à titre expérimentale pendant deux ans. « Aucune sanction n'est donc prévue par la loi concernant sa mise en place », informe-t-on.

En France, les repas servis dans les cantines scolaires représentent un marché de 21,1 milliards d'euros annuels dont 40 % est confié à des entreprises. Pour le ministère de l'Alimentation, la restauration collective est « un secteur qui, avec 3,5 milliards de repas par an, représente un levier majeur pour faire évoluer les pratiques alimentaires ».

Lire aussi :
Le musulman doit explorer l'option du végétarisme
Pour l'égalité dans l'assiette, les bienfaits du végétarisme

Et aussi :
Petit-déjeuners gratuits et cantine à 1 € dans les écoles de quartiers défavorisés
https://www.saphirnews.com/Petit-dejeuners-gratuits-et-cantine-a-1-dans-les-ecoles-de-quartiers-defavorises_a26219.html




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Mythopasmytho le 03/11/2019 14:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dans un monde normal il devrait etre interdit de manger les animaux.
On se le permet car on estime qu'ils ne sont pas nos égaux.

2.Posté par Mythopasmytho le 03/11/2019 17:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne mange pas les hommes car ils nous ressemblent.
Manger nos propres congénères est une idée inconcevable pour nous et d'ailleurs sévèrement punie.
On ne se mange pas soi meme.
On ne mange que les autres, nos opposés, nos inégaux. Dont les animaux. Notre éducation nous inculque qu'ils nous sont inférieurs, qu'ils sont mauvais, esclaves, dépendants, domestiques, nous nous mentons afin de nous rassurer nous memes.
Les animaux n'ont aucune raison d'etre si ce n'est celle de nous satisfaire.
Nous ne sommes pas des barbares, les animaux sont nos inférieurs, leur seule raison d'etre est celle de nous etre utile.

3.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 03/11/2019 18:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'injonction alimentaire conjointe à la nécessité de ne pas être "barbare" contrevient gravement à la civilisation française qui comme la chinoise (l'extrême occident rejoint l'extrême orient) se flatte de manger absolument de tout.

Grenouille, champignons, insectes et bien sur cochon, tout est bon !
Omnivore par vocation, et trop respectueux de la création divine pour mépriser quoique ce soit de la nature, l'homme n'est barbare que quand il se mutile.

Cela étant, je suis comme Mythopasmytho: je vote pour l'interdiction de la viande humaine dans les cantines. Faut pas exagérer tout de même.

4.Posté par Mythopasmytho le 04/11/2019 18:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous parlez du contemporain, hier nombre de civilisation ont sacrifié rituellement des hommes ou les ont hiérarchisés. Et c'était une norme.
Vous dites juste un constat, aujourd'hui manger les animaux est une norme.
On fait juste d'une norme (ce qui est validé par le plus grand nombre) un droit. Comme l'on pouvait faire hier d'autres principes, aujourd'hui obsolète
une norme et par extension un droit.
Mais les mœurs d'une époque ne sont en rien une légitimité, une normalité.
Manger les animaux est un droit mais n'est pas un bien fondé.

5.Posté par Mythopasmytho le 04/11/2019 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Manger des animaux ne devrait pas etre une norme mais rester très exceptionnel, régime médical, fetes et rituels, écologie, ce type de chose, mais ne devrait pas etre une norme alimentaire.

6.Posté par Mythopasmytho le 04/11/2019 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les animaux sont perçus comme étant des choses.
Cette espèce ci débroussaille bien.
Celle-ci est productive.
Telle autre est nourrissante.
Celle-là est de bonne compagnie. Etc.
Des choses.
A quoi donc sert ce truc. Il sert à ça. Ou encore à rien.
Les animaux sont chosifiés.
On est d'ailleurs pas loin d'en penser de meme s'agissant de l'homme.
Ce dernier doit etre productif.
Qu'est-ce que vous faites dans la vie (traduire et comprendre tu travailles ou, tu fais quoi, tu gagnes combien)
Réponse rien.
Appréciation. Ho! Le salop.

7.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 05/11/2019 19:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors vous êtes végétarien, voire végan ?
Savez vous que les plantes pensent et souffrent et qu'il n'y a aucune différence réelle entre leur consommation et celle d'animaux ?
Alors que faire? Se manger soi même (puisqu'on ne peut manger les autres) ?