Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Un imam désigné Suisse de l’année 2014

Rédigé par La Rédaction | Lundi 29 Décembre 2014 à 06:00

           


Mustafa Memeti, désigné Suisse de l'année par SonntagsZeitung.
Mustafa Memeti, désigné Suisse de l'année par SonntagsZeitung.
Le Suisse de l’année est un imam ! Cette distinction, attribuée par l’hebdomadaire suisse SonntagsZeitung, a été décernée à Mustafa Memeti, imam à la mosquée de Berne, pour son engagement dans la dialogue interculturel et la lutte contre l'extrémisme.

Né en Albanie, le dignitaire religieux d'origine serbe est également président de l’Association albanaise islamique de Suisse. Installé en Suisse depuis 1991, il obtient la nationalité en 2005. L'imam est un ardent défenseur de la tolérance religieuse et de l'intégration des musulmans en Suisse des mots de SonntagsZeitung qui l'a choisi pour « son courage et son engagement dans le débat le plus explosif de notre temps ».

« A la prière du vendredi, j’insiste souvent sur le fait que nous n’avons pas d'autre choix que de nous ouvrir à la société suisse. Nous ne pouvons pas travailler dans des cercles fermés, nous ne pouvons pas construire des sociétés parallèles », a-t-il déclaré dans une interview publié dimanche 28 décembre dans l’hebdomadaire.

« Aujourd'hui, je montre aux jeunes qu’il est possible d'être à la fois imam et citoyen suisse. Que vous pouvez intégrer sans perdre votre identité ou votre religion », a-t-il ajouté. Le choix du SonntagsZeitung fait son effet à l'heure où l'intégration et la contribution des musulmans dans les sociétés européennes est souvent remise en question dans les champs politique et médiatique.

Lire aussi :
Suisse : l'inauguration en grande pompe de la Maison des religions
Suisse : une conférence musulmane interdite, le CCIS s'insurge
La Suisse des mosquées




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Doré le 29/12/2014 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un bel exemple non pas "d'intégration", (même si Mustafa Memeti, imam à la mosquée de Berne, parle de "s'intégrer") terme qui me semble comme le mot "tolérance" porter une certaine suffisance à l’égard des "intégrés" comme des "tolérés", mais d'existence humaine plénière, citoyenne, professionnelle et spirituelle.
Et en quoi l'islam aurait-il à s'intégrer ? L'islam est universel, comme le christianisme. N'importe qui peut devenir musulman si son cœur l'y porte, quelle que soit sa race, sa langue, sa nation, sa culture ou son sexe. C'est dire qu'il faut aujourd'hui dissocier complètement islam et arabe ou oriental et repenser entièrement l'application du message transmis par Muhammad au septième siècle dans les sociétés du XXIème siècle, comme il faut repenser totalement l'application du message de Jésus, de Moïse, de Bouddha, de Krishna, etc. dans les sociétés de notre temps. C'est notre défi et notre tâche de libérer la Parole de Dieu sous toutes ses formes des carcans religieux qui ne sont que des contingences historiques parmi d'autres, le costume, la cuisine, l'habitat, les traditions, encore que ces dernières contingences culturelles aient au moins un un peu de pertinence pratique.
Par définition, la Parole de Dieu est manifestation du Ciel, donc dépassement de la matérialité de la vie humaine à laquelle elle apporte pourtant sa part de transcendance et qu'elle sublime dans une promesse de bonheur terrestre perpétuel, donc spiritualisé. La vie n'est ainsi complète que ...