Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

USA : un homme risque 40 ans de prison pour l’incendie d’une mosquée au Texas

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 19 Juillet 2018



USA : un homme risque 40 ans de prison pour l’incendie d’une mosquée au Texas
La justice du Texas a reconnu, lundi 16 juillet, la culpabilité de Marq Vincent Perez dans l’incendie criminel ayant ravagé le Centre islamique de Victoria le 28 janvier 2017.

Plusieurs chefs d’inculpation ont été retenus contre le Texan âgé de 26 ans : crime de haine, utilisation de feu pour commettre un crime et possession d’un dispositif destructeur non-enregistré. Il risque 20 ans de prison pour le crime de haine, la même durée pour les autres infractions et une amende de 250 000 euros en guise de réparation aux préjudices causés à la communauté musulmane de Victoria.

« Tout le monde a le droit de vivre à l'abri de la violence et de la peur, indépendamment de leur religion ou de leur lieu de culte », a déclaré le procureur général par intérim John Gore lundi 16 juillet.

Le verdict devrait être prononcée au mois d’octobre prochain.

Lire aussi :
USA : un suprématiste blanc qui voulait tuer les juifs et les musulmans condamné
Texas : un million de dollars pour la mosquée Victoria, ravagée par les flammes
Texas : les clés de la synagogue remises aux fidèles musulmans




Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Samuel Hole le 19/07/2018 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chez nous c'est une tape sur les doigts. Ptet meme une médaille.

2.Posté par Milouda le 19/07/2018 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chez nous ce type d'agression compte avec les chiens écrasés.
Meme pas. Les mosquées incendiées c'est considéré comme étant plus que rien.
Elles sont considérées comme étant des agressions quasi normales Ouin c'est pas bien et puis c'est tout.