Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Toulouse : il s'appelait Jihad, la justice le renomme Jahid

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 16 Avril 2018



Toulouse : il s'appelait Jihad, la justice le renomme Jahid
L’enfant se prénommait Jihad mais cela posait un problème pour la mairie de Toulouse en faisant valoir le bien-être du garçonnet. Le Tribunal de grande instance de Toulouse lui a donné raison en renommant l’enfant Jahid, rapporte le journal local ActuToulouse.

Sur décision du TGI rendue vendredi 13 avril, la mention du prénom « Jihad » sur l’acte d’état civil de l’enfant a été annulée et remplacée par « Jahid ». Une inversion de lettres qui devrait contenter la municipalité, en conflit avec les parents depuis la naissance du bébé en août 2017.

Reste à savoir si les parents entendent faire appel de la décision. Le tribunal s’est appuyé sur l'article 57 du Code civil qui indique que « lorsque ces prénoms ou l’un d’eux, seul ou associé aux autres prénoms ou au nom, lui paraissent contraires à l’intérêt de l’enfant ou au droit des tiers à voir protéger leur nom de famille, l’officier de l’état civil en avise sans délai le procureur de la République ».

Lire aussi :
Toulouse : des parents signalés pour avoir nommé leur enfant « Jihad »





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Les affirmations diffamatoires et les propos racistes, antisémites, islamophobes ne sont pas tolérés et seront donc supprimés. Idem pour les contributions trop longues ou n'ayant aucun rapport avec le sujet de l'article.