Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Toulouse : Alif, dernier-né des établissements musulmans

Rédigé par | Mercredi 9 Septembre 2009 à 19:04

Après Marseille et Montigny-les-Bretonneux (78), Alif, qui ouvrira finalement ses portes à l’issue du mois du Ramadan 2009, est devenu le septième établissement secondaire musulman de France. Non sans difficultés, en partie dues à l’attitude réfractaire du rectorat de Toulouse. Abdelfattah Rahhaoui, le directeur de l’établissement, raconte le difficile parcours du projet pour Saphirnews.



Le nouveau collège Alif de Toulouse vu de la cour extérieure.
Le nouveau collège Alif de Toulouse vu de la cour extérieure.
Une première à Toulouse et sa région. Après des années d’attente, la quatrième commune de France se dote de son premier collège musulman privé. Alif, du nom de l’association porteuse du projet, va officiellement démarrer sa rentrée des classes après l’Aïd el-Fitr « avec une quarantaine d’élèves de la 6e à la 3e et une vingtaine de professeurs rémunérés grâce aux dons de la communauté musulmane », assure Abdelfattah Rahhaoui, le directeur de l’établissement.

Les locaux, qui appartiennent désormais à l’association, se situent dans le quartier populaire du Mirail, non loin de l’université Toulouse II - Le Mirail. Pour faire d’Alif un collège digne de ce nom, les élèves et les professeurs disposent « d’une salle informatique tout équipée, de quatre salles de cours, de plusieurs bureaux administratifs et pédagogiques et d'un grand gymnase de 150 m² », qui fait office « de salle de prière et occasionnellement de cours de récréation », décrit fièrement M. Rahhaoui.

L’autorisation d’ouverture de l’établissement n’a été obtenue que le 3 août dernier et, pourtant, les projets se bousculent dans la tête du directeur, âgé de 36 ans. « Il est prévu de faire des extensions dans le but d’ouvrir une école primaire l’an prochain et un lycée dans les années à venir » afin de faire de cet établissement un groupe scolaire à l’image d’Al-Kindi, en région lyonnaise.

Mais c’est au prix de gros efforts et d’une détermination sans faille qu’Alif est parvenu à ce résultat.

Une école musulmane, une nécessité pour la communauté

Toulouse compte plusieurs milliers de musulmans. Dès la création de l’association en mars 2004, lors du vote de la loi contre le port du voile à l’école, nombreux sont ceux qui ont eu pour vocation d’ouvrir un établissement privé. « Le travail a commencé en 2003 bien avant que la loi ne soit votée. La création d'Alif, à ce moment précis, n’a pas été faite de façon volontairement liée à la promulgation de la loi, même si le problème de l’exclusion des filles voilées nous a encouragés à conduire ce projet », explique M. Rahhaoui.

Cependant, à cette époque, les locaux étaient « dans un état lugubre » et leurs mises aux normes exigeaient de « gros moyens financiers et matériels que l’association n’avait pas ». Cette dernière décide alors de faire de l’accompagnement et du soutien scolaire à destination des jeunes.

« En septembre 2004, on a fait une première rentrée avec 24 élèves inscrits majoritairement au CNED (cours par correspondance, ndlr) et tous inscrit en milieu familial », qui laisse aux familles le choix pour leurs enfants de suivre un cursus scolaire en dehors des établissements. « Les familles envoyaient simplement une déclaration à l’inspection d’académie puis pouvaient déléguer l’enseignement aux structures compétentes qu’elles souhaitaient, entre autres nous », poursuit-il.

Un bras de fer administratif avec le rectorat

Avril 2008. Rien ne va plus entre Alif et le rectorat de Toulouse, qui accuse l’association d’ouverture illégale d’un établissement privé sans s’être déclaré au préalable.

Vue intérieure du collège Alif (maquette).
Vue intérieure du collège Alif (maquette).
Le recteur met en demeure l’association et dépose une plainte contre le gérant et M. Rahhaoui. Une bataille juridique est engagée. « Nous n’étions encore qu’une association qui faisait de l’accompagnement », se défend-il.

Fin avril 2009, malgré la plainte en cours, Alif se décide à déclarer l’ouverture du collège. « Le rectorat a tout fait pour gagner du temps. Après de nombreux refus, on nous a imposé d’ouvrir l’établissement en un mois, ce qui est difficilement faisable », lâche le directeur.

Le tribunal le condamne, en juin dernier, à 800 € d’amende mais n’ordonne pas la fermeture d’Alif. Selon M. Rahhaoui, « ce n’est que lorsque les médias se sont emparés de l’affaire que le rectorat a baissé les bras, en nous autorisant l’ouverture du collège. »

Alif et les autres, une autre voie pour l’enseignement

Les responsables associatifs sont maintenant soulagés. Comme pour les autres établissements privés, le programme de l’Éducation nationale sera scrupuleusement suivi et ses cours de religion seront optionnels, ce qui laissera la possibilité aux non-musulmans de s’inscrire – un l’a déjà fait.

Outre le cadre islamique, « les parents cherchent la sécurité. Les écoles poubelles ne manquent pas dans le coin. Par exemple, une jeune fille a été poignardée au collège voisin. Un des surveillants m’a récemment expliqué que certaines personnes vendent de la drogue. En ZEP, le niveau scolaire est très bas. En France, il existe l’école à deux vitesses : une pour les élites, l’autre pour la masse », fait savoir le directeur, qui se penche sur ces problématiques pour tenter d'exceller dans les enseignements.

L’avenir semble sourire à Alif, qui devra attendre cinq ans avant d’obtenir le contrat d’association avec l’État.

Pour preuve, les frais de scolarité s’élèvent aujourd’hui à 90 € par mois et par élève contre 150 € l’an dernier grâce aux dons réguliers qui ne font qu’augmenter.

Un succès qui invite les autres porteurs de projets à ne pas lâcher prise face aux tracas administratifs. « Il est juste nécessaire de se tenir au courant des difficultés surmontées par les établissements privés existants pour éviter de commettre les mêmes erreurs », conseille le directeur d'Alif, fort de son expérience.


Lire aussi : Rentrée 2009 : les écoles musulmanes font le plein


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par fatma zenaini le 22/07/2010 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
esequ'il est encore possible de s'inscrire mercie d'avance pour votre raiponce

2.Posté par fatima le 13/02/2011 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, Je suis surprise et heureuse d'apprendre qu'un collège musulman est installé à Toulouse. Enfin une bonne nouvelle pour les personnes soucieuses de l'avenir de leurs enfants, car plus on avance et plus nos jeunes vont à la dérives!!! Merci pour toute l'équipe et Mr Rahhaoui pour ce combat bien mérité!!BRAVO

3.Posté par Belmokhtar le 16/02/2011 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour je suis toute a fait d'accord avec fatima ,g tjrs voullue aprendre a écrire & lire l'arabe mais a l'époque ce n'était pas possible ;Bref je ne m'étalle pas sur l sujet mais je vous écrit afin de voir si il y a de la place a ALIF pour pouvoir inscrire ma fille car cet une trés bonne élève mais les éléves des colléges de quartier sont beaucoups mal fréquenté,Merçi par avance & Macha-allah pour ce collége In-challah qu'il sera 2 fois plus grand que le polyvalent...J'attend votre réponse avec impatience & si il y a de la place pourriez vous me dire les démarches a suivre pour l'inscription.Merçi..

4.Posté par Benkaddour le 24/03/2011 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
u[Salam alikoum tout le monde Es-ce-que vous pourriez me donner l'adresse + email + coordonnées de l'etablissement "Alif" Et des informations concernant mon inscription a cette école . Merci Repondez moi au plus vite S'il vous plait Merci Benkaddour

5.Posté par yilmaz le 14/06/2011 19:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,je voudrais inscrit mon fils pour l'année 2012/2013.Je voulais savoir d'avance les démarches pour l'inscription.Et bravo aussi pour se grand projet,qui va changer en bien beaucoup de choses pour l'avenir de nos enfants....

6.Posté par la muslimma le 28/06/2011 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
alors moi je suis une élève d'alif et donc pour répondre a votre questions Benkaddour et bin c'est : 6 chemin des pradettes
31 100 TOULOUSE
alors leurs email : contact@groupe-alif.fr
et leurs tel : 05.61.72.15.04

7.Posté par Fifi MILOU le 04/02/2012 00:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
slm alikoume je souhaite avoir un petit renseignement ; eske cet école recrute des enseignantes de langue arabe,de coran pour les petits.. ?

8.Posté par Andhumati Tchiip le 03/11/2012 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
Salam anlaykoum je voudrai sa voir si je pourrais finir mon année de 3° dans cette établissement
barak'allah fik

9.Posté par rostom le 07/12/2013 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
je vous tire chapeau !!ils ont tjrs di que la vie se tends les bras à ceux qui persévèrent et qui persistent du moment qu'il sont sur la bonne voi que Dieu vous protègent et vous ouvrent toutes ses portes de son trésor infini.
Cordlmnet

10.Posté par azim abdalalim le 10/02/2014 21:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quel est votre avis concernant l application de l enseignement pedagogique de la tehorie de gender sur le modele experimental de money a des enfants si jeunes.le projet celte ne devait pas voir le jour avant 2015.quelle strategie a adopter pour expliquer le but cache de cette pratique aux enfants.je signale que sous le national socialisme hitlerien ,cette methode d apprentissage a deja ete tentee par la rosen kreuz.y voyez vous une objection malgre l obligation imposee par l education nationale et est il au moins possible de sensibiliser les eleves a propos du but affiche de cette operation..pourquoi utiliser une methode dite pedagogique a un age ou l individu n a pas les capacites suffisantes pour comprendre de quoi il s agit puisqu il est seulement au stade de la decouverte de soi. .un garcon joue a la poupee de lui meme,il n a pas besoin qu on le force ou qu on lui enseigne.dailleurs cela n a aucun rapport avec la sexualite.on ne demande pas a une fille d uriner comme un garcon.pour comprendre le fonctionnement sexuel humain il suffit de consulter un ouvrage sur le sujet mais demander a un enfant d imiter et de remplacer son identite biologique.d autant plus que le role de l individu dans la societe n a aucun rapport avec son identite sexuelle.la castration du male ou la frustration de ne pas posseder de penis pour le sexe femelle est une pure fiction et defie les lois de la science.cela signifirait qu il faut avoir un penis pour pratiquer telle activite ou l inverse.un...  

11.Posté par benhammou smail le 24/04/2014 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam alaykom.je m'appele smail de l'algerie.je vous evoie ce message pour que vous me renseignez sur la possibiliter d'occuper un poste de travail paceque je possede un diplome en literature et langue arabeset j'ai experince de 7ans comme enseignant d'arabe dans une école primaire en algerie.je vous en pris de me aider pour travailler au sais de votre etablissement.merci.salam.

12.Posté par terbah mohammed le 20/08/2014 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam alaykom.je m appele mohamme de alg .je vous envoie ce msg pour que vous me renseignez sur possibilité d occuper un poste de travail prcq je possède un diplôme licence en liter et la langue arabe. jai expérience 5 ans comme enseignant d arabe dans uns école primaire a Oran en Algérie.je vous en pris de me aider pour travailler au sais de votre établissement.merci a touts salam rabi maakom.